Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Comores : des musulmans jugés pour avoir fêté l'Aïd al-Adha le 1er septembre

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 6 Septembre 2017



Mosquée de Moroni (Comores)
Mosquée de Moroni (Comores)
Un procès inédit s'est ouvert mardi 5 septembre à Moroni, capital de l'archipel des Comores. Onze personnes de confession musulmane dont un imam et un muezzin ont comparu devant la justice pour avoir célébré la fête de l'Aïd al-Adha vendredi 1er septembre et non le lendemain comme les autorités religieuses l'avait annoncé.

« Le gouvernement a pris ses responsabilités pour veiller à ce qu’il n’y ait plus de confusion sur cette question. Des mesures seront prises pour les personnes qui iront à l’encontre de cette décision », avait prévenu Said Abdallah Rifki, secrétaire général du muftorat, envers toute personne qui contesterait ouvertement cette décision.

L'annonce d'une date de célébration de l'Aïd al-Adha pour samedi 2 septembre avait divisé les fidèles. Pour beaucoup, il était évident de célébrer la fête religieuse en suivant La Mecque, soit le lendemain du jour d'Arafat. Les autorités religieuses de l'archipel ont cependant fixé la date de cette importante fête selon le principe d'apparition de la Lune au 29e ou 30e jour du mois islamique, arguant que l’Aïd el-Kébir est fixé au 10e jour du mois de Dhul-Hijjah et non le jour d'Arafat.

Lors de l'audience, le procureur a réclamé des peines allant de la simple amende à six mois de prison ferme, fait savoir RFI. Les avocats de la défense ont souligné que la loi comorienne se réfère à la doctrine shafi'ite, celle suivie par les prévenus dans cette affaire, en suivant les étapes des pèlerins au Hajj et, en conséquence, en effectuant la prière de l'Aïd vendredi. Le verdict sera rendu samedi 9 septembre.

Lire aussi :
La date de l'Aïd al-Adha 2017 annoncée en France sous le signe de la solidarité pour les réfugiés
Aïd al-Adha : un guide pratique pour améliorer les conditions d'organisation de la fête
Hajj : la majorité des pèlerins d’Arabie Saoudite ne sont pas Saoudiens





Loading














Recevez le meilleur de l'actu