Connectez-vous S'inscrire






Monde

Catastrophe humanitaire en Somalie

Rédigé par Amine Djebbar | Dimanche 7 Août 2011

Situation d’urgence dans la corne de l’Afrique. Une véritable catastrophe humanitaire, engendrée par la concomitance de la sécheresse, de la guerre civile et des déplacements massifs de réfugiés somaliens au Kenya. Zoom sur une situation sans précédent dans cette région du monde.



Catastrophe humanitaire en Somalie
L’ampleur de la crise est énorme, selon Médecins sans frontières, les besoins humanitaires sont croissants, d’après l’ONU. Le Secours Islamique, quant à lui, parle de 11,5 millions de personnes dans le besoin.

Pour les quatre premiers jours du mois d’août, il y aurait eu en moyenne, selon les statistiques du Haut Commissaire des réfugiés (HCR), un flux quotidien de 1 500 personnes en provenance de Somalie arrivant dans les différents camps de Dadaab, au Kenya.

Les populations kényanes habitant au nord du pays subissent cette situation à double titre, car elles doivent faire face aux flux quotidiens des familles somaliennes sur leur territoire. En outre, elles sont aussi victimes de la sécheresse et de la malnutrition qui sévissent actuellement dans la corne de l’Afrique.

« 1 200 réfugiés continuent d’arriver chaque jour. Notre capacité à fournir des soins de santé secondaire est très réduite, c’est presque impossible… », déclare Alexzidre Izart, coordinateur terrain, sur le site de Médecins sans frontières.

Pire crise humanitaire dans le monde, selon l’ONU

Cette situation critique sans précédent alarme les ONG, les associations humanitaires internationales et, en premier lieu, l’ONU, qui fait état de « la pire crise alimentaire depuis 1991-1992 pour la Somalie ». La FAO (Food and Agriculture Organisation) met en exergue le fait qu’il faille protéger de façon immédiate les moyens d’existence des agriculteurs et des éleveurs qui sont source de dynamisme et de nourriture pour toute la région.

D’après les témoignages recueillis sur place par les équipes du Secours Islamique, les réfugiés viennent s’entasser après plusieurs jours de marche dans des camps de fortune qui s’étendent sur plusieurs kilomètres, ils arrivent démunis et exténués. Un grand nombre d’enfants en état de malnutrition et souffrant de paludisme meurent durant le trajet évalué à des centaines de kilomètres. Près de 500 000 enfants pourraient connaître le même sort.

Dangereuse propagation pour 2011

La prolifération de la famine s’étend sur une zone couvrant l’Ethiopie, Djibouti, la Somalie et le nord du Kenya. Toujours selon la FAO, cette propagation devrait pulluler durant les prochaines semaines et ce jusqu'à la fin de l’année 2011.

Le manque de pluie durant ces deux dernières années, l’inflation des denrées alimentaires ainsi que la présence des conflits armées en Somalie viennent expliquer cette gravissime situation. Dans un communiqué, l’ONU met en corrélation la nécessité d’accentuer les programmes d’assistance d’urgence, le manque de financement et les moyens humanitaires jugés inadéquats. Il manquerait 1,4 milliard de dollars pour venir en aide aux 12,4 millions de personnes dans la région.

Rappelons que l’appel à la générosité, qui plus est durant le mois sacré du Ramadan, doit éveiller tout musulman dans sa quête de plénitude. Il est évidemment possible d’effectuer des dons en ligne ou d’envoyer des chèques sur les sites des associations humanitaires.


Site du Secours islamique France
Site de Médecins sans frontières





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu