Connectez-vous S'inscrire






Société

Caricatures : South Park se la joue provoc'

Rédigé par Leïla Belghiti | Samedi 24 Avril 2010

La représentation du Prophète Muhammad déguisé en gros ours en peluche n'amuse pas certains. Les animateurs d'un site musulman américain ont mis en garde les créateurs de la série South Park, réputée pour ses satires.



Copie d'écran du 200e épisode de South Park, où le Prophète déambule dans un costume d'ours afin qu'il ne puisse être vu. Il est « remercié » par les autres personnages d'avoir fait l'effort de venir à South Park...
Copie d'écran du 200e épisode de South Park, où le Prophète déambule dans un costume d'ours afin qu'il ne puisse être vu. Il est « remercié » par les autres personnages d'avoir fait l'effort de venir à South Park...
« Nous devons avertir Matt (Stone) et Trey (Parker) que ce qu'ils font est stupide et qu'ils finiront probablement comme Theo Van Gogh », préviennent les animateurs du site RevolutionMuslim.com, fermé depuis lundi. Théo Van Gogh, auteur du film provocateur « Submission », avait été assasiné par un extrêmiste à Amsterdam, en 2004.

Younus Abdullah Muhammad, le fondateur du site Internet, rassemblant sous sa bannière un petit groupe de musulmans new-yorkais, défend qu'il s'agit là d'un « avertissement », et non d'une « menace » exercée à l'encontre des producteurs de la série de Trey Parker et Matt Stone, comme le rapporte El Mundo : « Comment cela pourrait constituer une menace ? Parler de ce qui est arrivé à un autre individu qui s'est comporté de façon similaire ? C'est simplement une évidence. (...) Pourquoi quelqu'un qui prépare de commettre une action violente aurait besoin d'un post de RevolutionMuslim.com ? », tente d'expliquer Y. A Muhammad.

La goutte qui a fait déborder le vase

L'épisode pointé du doigt par RevolutionMuslim.com a été diffusé la semaine dernière sur la chaîne câblée Comedy Central.

Pour le 200e épisode de leur série, les producteurs ont sans doute voulu marquer le coup, rassemblant un tas de parodies et de provocations, un style impertinent qui a fait la renommée de South Park. On peut y voir le Prophète caché dans un costume d'ours (puisque... les tenants de la religion musulmane interdisent de représenter visuellement le Prophète, de par sa sacralité).

Pour l'épisode suivant, diffusé mercredi, la chaîne avait décidé de recouvrir d'un « bip » toutes les mentions du Prophète et de couvrir de noir ses apparitions, une mention apparaissant en ces termes : « censuré », après que ses auteurs eurent reçu des menaces de mort.

Pas une première

Ce n'est pas la première fois que South Park, film d'animation créé il y a 13 ans, qui suit les aventures de quatre écoliers dans une ville imaginaire du Colorado, met en scène des personnages religieux, tels que Jésus, Krishna, Bouddha ou Moïse.

En 2001, puis en 2006, la chaîne Comedy Central avait censuré certaines images du Prophète Muhammad dans des épisodes intitulés « Cartoon Wars », qui parodiait les fondateurs des principales religions, représentant le Prophète de l'islam en bédouin aux pouvoirs extraordinaires du feu.

L'épisode version 2010 non censuré est néanmoins visible actuellement sur la Toile.

Période transitoire

Qui, des deux parties – d'un côté, les animateurs du site musulman américain ; de l'autre les dessinateurs de South Park – verse le plus dans la provocation ? Les dessinateurs sont-ils allés trop loin dans la caricature ? C'est aussi la question que s'est posée CNN.

L'affaire des « caricatures danoises » en 2006 avait soulevé un tollé de protestations dans le monde musulman. Depuis, certaines références musulmanes, notamment l'intellectuel genevois Tariq Ramadan, appellent les musulmans à « ne pas répondre émotionnellement à la provocation ».

« Le vrai débat n’est pas entre ceux qui défendent la liberté d’expression et ceux qui défendent la liberté de conscience », déclarait en 2007 M. Ramadan à Saphirnews.com. « Le vrai débat est entre démocrates, entre ceux qui disent uniquement : "La démocratie, c’est le droit et on fait ce qu’on veut avec ce droit", et ceux qui disent : "Non, la démocratie, c’est le droit et la civilité, on fait attention à ce qu’on dit et on ne peut pas se permettre de faire n’importe quoi », poursuit-il .

Dans une interview parue dans le magazine L'Economiste, il reconnaît que « dans les sociétés occidentales, il est vrai que, depuis le siècle des Lumières, on s’est habitué à se moquer du religieux, de Dieu, du pape, des chrétiens, des prêtres et autres (…). Or les sociétés européennes ont changé. Aujourd’hui, elles comptent des musulmans et donc la sensibilité collective a changé. ».

South Park vivrait-il une période transitoire ?





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu