Connectez-vous S'inscrire






Religions

CFCM : prochaines élections les 5 et 19 juin 2011

Rédigé par | Mardi 25 Janvier 2011



Qui sera le prochain président du CFCM  en juin 2011 ? Ici, l'ombre de Brice Hortefeux, ministre de l'Interieur en charge des cultes, lors de l'iftar donné par le CFCM en septembre 2009.
Qui sera le prochain président du CFCM en juin 2011 ? Ici, l'ombre de Brice Hortefeux, ministre de l'Interieur en charge des cultes, lors de l'iftar donné par le CFCM en septembre 2009.
Le Conseil français du culte musulman (CFCM), réuni en conseil d'administration dimanche 23 janvier, a validé le calendrier électoral qui prévoit des élections les 5 et 19 juin prochain, pour le renouvellement de ses instances au niveau national et régional.

Né sous la bénédiction de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, le 19 et 20 décembre 2002 au château de Nainville-les-Roches (dans l'Essonne, et propriété du ministère de l'Intérieur), le CFCM fête donc ses dix ans, l'âge de la maturité...

Lors du dîner annuel du CFCM , qui s'est tenu le 7 septembre dernier, le président Mohammed Moussaoui avait promis, pour la fin de l'année 2010, l'adoption, par l'assemblée générale du CFCM, de la réforme des statuts et du règlement électoral (pour les prochaines élections de juin 2011), ainsi que la publication d'une charte du halal, très attendue par les consommateurs musulmans.

Mais le conseil d'administration du CFCM du 23 janvier dernier a botté en touche. Concernant la réforme des statuts, il « a analysé avec un grand intérêt les modifications proposées pour améliorer le fonctionnement et la gouvernance du CFCM et des CRCMs, et a invité le bureau exécutif à poursuivre ses travaux afin d’affiner les réponses à certaines questions soulevées », manière euphémisée de dire l'absence de consensus à six mois de l'échéance électorale... Quant à la charte halal, le CA « a invité le bureau exécutif à finaliser la réflexion sur une disposition restée en suspens afin de recueillir le consensus le plus large sur le sujet », l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) s’étant refusée à signer la charte.

Rappelons que les membres du CFCM et des CRCM (conseils régionaux du culte musulman) ne sont pas élus directement par les musulmans, sur la base de « un homme, une voix ». Seules les associations gestionnaires des mosquées sont habilitées à désigner leurs délégués, le nombre de délégués étant fonction du nombre de mètres carrés du lieu de culte dont elles ont la gestion.

Le CFCM doit d'ailleurs publier la liste actualisée des mosquées (nombre, superficie, obédience...) afin d'établir les listes électorales. Les musulmans, pour leur part, souhaiteraient volontiers connaître le bilan de chacune des commissions du CFCM (aumônerie, pèlerinage, halal, interreligieux, enseignement, imams...). Les différentes fédérations qui composent le CFCM sont, quant à elles, déjà sur les starting-block pour remporter le leadership de l'islam de France. Des coups d'éclat et des menaces de boycott de la part de divers acteurs associatifs, comme l'année électorale de 2008 nous y avait habitués, sont-ils en perspective ?








Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu