Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Birmanie : une mosquée de l’Arakan détruite

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 22 Novembre 2013



Les violences contre les musulmans en Birmanie n’ont pas cessé depuis juin 2012. Dans l’Etat d’Arakan où se concentre la minorité persécutée des Rohingyas, la dernière mosquée de la ville de Kyauk Phyu a été attaquée cette semaine par une foule de nationalistes bouddhistes, en colère contre l'Organisation de la coopération islamique (OCI).

Une délégation avait été autorisée à entrer le 13 novembre en Birmanie pour constater les exactions perpétrées contre les Rohingyas et leur témoigner une solidarité. Les nationalistes bouddhistes s’étaient alors massivement mobilisés dans les rues de Rangoon pour protester contre ce voyage considéré comme « partial ».

L’attaque à Kyauk Phyu, vidée de ses musulmans depuis octobre, est survenue après le départ de l’OCI, dans la nuit de lundi 18 au mardi 19 novembre, lors du festival de la pleine lune. Le minaret a été détruit et les locaux ont été sérieusement endommagés.

Les autorités locales ont minimisé l’attaque en déclarant qu’elle était le fait de personnes ivres et que la police a été rapidement déployée pour prévenir de nouvelles violences.

Mais selon des sources rohingyas locales, les forces de l’ordre présentes sur place ne sont pas intervenues pour empêcher la destruction du lieu de culte. Il s’agissait de la dernière des sept mosquées de la ville encore debout depuis juin 2012.

Lors de la visite de l'OCI, son secrétaire général Ekmeleddin Ihsanoglu a déclaré avoir obtenu des garanties du gouvernement birman en vue d'accorder la nationalité aux plus de 800 000 Rohingyas apatrides depuis 1982. Dans les faits, le gouvernement n’est absolument pas prêt à faire des efforts pour améliorer leur sort. La présidence a dernièrement fait savoir qu’elle refuse de céder à toute pression l’exhortant à accorder la pleine citoyenneté aux Rohingyas (des « Bengalis » à ses yeux), en réponse à la résolution de l’ONU adoptée à ce titre le 19 novembre.

Lire aussi :
L’OCI autorisée à entrer en Birmanie, des moines bouddhistes protestent
Birmanie : Laurent Fabius dénonce « les dérives du nationalisme bouddhiste »
L’ONU alarmée par la « ségrégation » des musulmans en Birmanie
« Nous, les innommables », un ouvrage salutaire sur les Rohingyas
Birmanie : la toute-puissance des moines devant une minorité musulmane désemparée
Birmanie : le dalaï lama au secours des musulmans
Vers un nouveau Rwanda en Birmanie, Hollande interpellé
La Birmanie réhabilitée sur le dos de ses musulmans persécutés
Birmanie : reportage sur le massacre à huis-clos des Rohingyas
Tariq Ramadan : la fraternité, un impératif face au massacre de musulmans en Birmanie




Loading












Recevez le meilleur de l'actu