Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

Avec Omar Sy, un Chocolat très show par Roschdy Zem

Rédigé par Samba Doucouré | Mercredi 3 Février 2016

Après « Omar m’a tuer », Roschdy Zem attaque la réalisation de son deuxième biopic consacré cette fois-ci à Rafael Padilla, un ancien esclave devenu une des coqueluches du Paris de la Belle Époque, mieux connu sous son nom de scène, Chocolat, incarné par Omar Sy.



Omar Sy relève un nouveau défi en incarnant sur scène le regretté Chocolat, film réalisé par Roschdy Zem, en salles le 3 février.
Omar Sy relève un nouveau défi en incarnant sur scène le regretté Chocolat, film réalisé par Roschdy Zem, en salles le 3 février.
Il était une fois, un célèbre clown blanc sur le déclin, dénommé Footit, est contraint à devoir supplier le responsable du petit cirque provincial Delvaux pour pouvoir jouer. Footit découvre alors Kananga, un Noir qui joue à effrayer les spectateurs en imitant un roi cannibale africain. Lui vient l’idée du siècle : former un duo de clowns. Footit le clown blanc, petit, chétif et autoritaire, va « botter le cul » de « Chocolat », le clown noir, grand, costaud et jovial. La nouvelle attraction du cirque Delvaux fonctionne tellement bien qu'un grand cirque parisien vient débaucher le duo en leur formulant une offre qu’« ils ne pourront pas refuser ».

Nous voilà plongés dans le Paris de la Belle Époque à la fin du XIXe siècle. Paris ville étincelante, avec ses cirques, ses cabarets, ses voitures de luxe, ses calèches et ses bourgeois bien habillés de leurs queues-de-pie, redingotes et hauts-de- forme. Le réalisateur Roschdy Zem marque un point de ce côté-là. Du point de vue des décors et des costumes, le film est très convaincant. On a juste envie de poursuivre la visite de la capitale une fois dedans.

James Thiérée et Omar Sy très convaincants en Footit et Chocolat.
James Thiérée et Omar Sy très convaincants en Footit et Chocolat.

Omar Sy - James Thiérée, un duo qui fonctionne

Autre point fort du film, les spectacles de Footit et de Chocolat revisités et mis en scène par James Thierrée. Le petit-fils du très grand Charlie Chaplin réalise là une belle prouesse. Les véritables Footit et Chocolat n'avaient pas le même écart de gabarit que James Thierrée et Omar Sy et il a fallu également rafraîchir le show afin de l’adapter à un spectateur du XXIe siècle tout en respectant son esprit originel.

Les deux comédiens tiennent ainsi à merveille leurs personnages sur scène comme en dehors. James Thierrée est très bon dans le rôle du clown triste, drôle dans l'arène mais la mine amère une fois démaquillé. Omar Sy comme dans Samba ou Intouchables transporte là encore son personnage gai, chambreur et parfois irascible avec succès. Le duo se transforme par moments en duel : Footit domine Chocolat par son expérience, sa crédibilité dans le monde du spectacle et un paternalisme dérangeant, tandis que Chocolat reprend le dessus par son envergure, sa popularité et sa joie de vivre.

La relation amicale est toutefois ambigüe entre les deux artistes. Footit soutient son comparse dans ses galères mais ne remet jamais ses propres actes en question. Rongé par la jalousie et un certain égocentrisme, il ne vacille pas lorsque Chocolat prend pleinement conscience du racisme dont il est sujet, préférant y voir de l’ingratitude.

Un film nécessaire

Il faut applaudir la démarche de Roschdy Zem qui remet enfin de la lumière sur Rafael Padilla, cet artiste d’origine cubaine, étoile du Paris de la Belle Époque. C’est en exhumant ces héros qu’on pourra rebâtir une Histoire de France plus fidèle à sa réalité. La présence des Noirs dans l’Hexagone ne remonte pas au milieu des années 1960 comme imaginée dans l’inconscient collectif.

À ce titre, on peut regretter que le film limite cette présence à Chocolat et aux tribus africaines exhibées lors de l'Exposition universelle. Le déclin du duo vers 1910 était en effet lié en partie à l’arrivée de Noirs américains sur le Vieux Continent avec leurs nouveaux spectacles dansants, ringardisant les pitreries de Footit et de son compère.

Si des spectateurs espèrent voir la reconstitution parfaite de l’histoire de Chocolat sur grand écran, ce n’est pas tout à fait le cas. Roschdy Zem a en effet pris des libertés avec la réalité historique en récrivant plusieurs passages de la vie de l’artiste, à la source d'une biographie de l’historien Gérard Noiriel. En revanche, Rafael Padilla est bien considéré comme le premier Noir à avoir incarné le Maure de Venise dans Othello, de Shakespeare. Triste est de constater qu’un siècle plus tard il est toujours difficile pour les Noirs de jouer autre chose que des clowns.

Chocolat, de Roschdy Zem (France, 1 h 50)
Avec Omar Sy, James Thierrée, Clotilde Hesme, Olivier Gourmet...
En salles le 3 février 2016.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Novembre 2016 - 11:00 Swagger : filmer la banlieue avec classe


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu