Connectez-vous S'inscrire






Religions

Australie : le premier musée islamique ouvert pour prêcher la cohésion sociale

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Samedi 8 Mars 2014

Une véritable vitrine des arts islamiques a vu le jour en Australie avec l'ouverture du premier musée islamique du pays.



Le premier musée islamique d’Australie (Islamic Museum of Australia –IMA) a ouvert ses portes au public, lundi 3 mars à Melbourne, lors d'une inauguration marquée par la présence du chanteur Yusuf Islam, alias Cat Stevens.

Le projet de l'IMA est né dans l’esprit de Moustafa Fahour, en novembre 2009. partant du discours que l’art peut permettre de diffuser une meilleure compréhension de l’islam. La fondation en charge de la création du musée voit le jour en mai 2010. Elle arrive à mobiliser différents acteurs privés nationaux et internationaux, comme les Emirats Arabes Unies, et les pouvoirs publics, qui financent une partie de ce projet au coût total de 10 millions de dollars.

Dans ce lieu inédit en Australie, le visiteur peut découvrir une large collection d'objets de l'art islamique constituée d'éléments d'architecture, de calligraphie, de peinture, de verre, de céramique et de textile. Les arts islamiques datent du 7ème siècle avec l'avènement de l'Islam, et comprennent les différents styles artistiques et les influences culturelles des différents empires qui ont été régis par la loi islamique, comme les influences espagnoles et persanes », rappelle sur son site web le musée, où sont présentes des expositions permanentes sur la foi islamique et la contribution de l’islam dans la civilisation.

Moustafa Fahour (à gauche) avec Sabah Arbilli, le lauréat du Prix  intenational de galigraphie devant l'une de ses oeuvres.
Moustafa Fahour (à gauche) avec Sabah Arbilli, le lauréat du Prix intenational de galigraphie devant l'une de ses oeuvres.

2 % de musulmans en Australie

Montrer l’apport des musulmans en Australie est également un des enjeux de ce musée, qui consacre une galerie permanente à l’histoire des musulmans australiens. Leur présence dans cet Etat du Pacifique remonte aux années 1700 avec l’arrivée de pêcheurs indonésiens.

Aujourd’hui, la communauté musulmane ne représente que 2 % de la population australienne (23 millions au total) mais comme ailleurs en Occident, elle souffre de la mauvaise image de l’islam. Ce musée est une invitation à aller à la découverte de cette religion avec, pour objectif, de permettre de créer une meilleure « cohésion sociale, une meilleure harmonie entre les communautés et  faciliter la compréhension des valeurs et des contributions des musulmans à la société australienne ».

Les visites de groupes scolaires sont attendues dans ce lieu à l’esthétique moderne, qui fera également la part belle aux artistes contemporains.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu