Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Assassinat de Hervé Gourdel : la lâcheté des bourreaux des temps modernes

Rédigé par Abel Sena | Jeudi 25 Septembre 2014



Assassinat de Hervé Gourdel : la lâcheté des bourreaux des temps modernes
Aujourd’hui, nous avons malheureusement eu (une fois de plus) la confirmation que la barbarie et la sauvagerie ont désormais un nouveau visage sous les traits de Daesh.

La triste nouvelle est tombée comme un couperet. Et c’est le cas de le dire car Hervé Gourdel, ce guide de montagne, amoureux du Maghreb, arrivé samedi 20 septembre en Algérie pour pratiquer sa passion, la randonnée, a été décapité lâchement et froidement par des alliés du groupe terroriste Daesh. Un assassinat lâche et inhumain.

Aujourd’hui, nous sommes tristes du sort réservé à une personne innocente sacrifiée sur l'autel de l'ignorance et de la barbarie. Rien ne doit justifier cet acte sauvage. Rien ne peut excuser cet assassinat odieux quelques soient les raisons avancées par ces bourreaux des temps modernes. D’autant plus que la cause de ce groupuscule terroriste est indéfendable aux yeux de toutes les valeurs humaines que nous partageons.

Nous sommes attristés aussi du fait que cette nébuleuse terroriste se revendique de l’islam et commet ses crimes odieux au nom de la religion et donc au nom d'une communauté qui se retrouve, encore une fois, stigmatisée et montrée du doigt. Ils se disent et croient être les porteurs de l’étendard de la religion alors que cette dernière en est innocente et condamne même fermement et sans équivoque leurs actes.

Ces obscurantistes qui se proclament de l’islam sont à mille lieues des préceptes de tolérance et du vivre ensemble que prône la religion et qui sous-tendent même son esprit et son essence. Il est du devoir de tout un chacun habité par les valeurs de tolérance et de fraternité entre les peuples et par le souci d’établir un dialogue apaisé entre les religions de se lever contre les actes de Daesh dont les victimes sont aussi bien musulmanes que non musulmanes.

Les musulmans du monde, les autorités religieuses musulmanes en Occident et dans les pays musulmans ainsi que les intellectuels musulmans condamnent d’une manière qui ne souffre aucun doute ni aucune ambiguïté la barbarie de Daech qui ne peut et ne doit se prétendre de l’islam. Car l'islam est une religion de paix dont les valeurs humaines et humanistes recommandent vivement le respect d’autrui, le respect des autres religions et par-dessus tout le respect de la vie humaine. Ne lit-on pas dans le Saint Coran que celui qui tue une âme humaine c’est comme s’il tuait l'humanité toute entière ? De même celui qui la sauve, c'est comme s'il sauvait tout le genre humain. L'affaire est entendue.

****
Abel Sena, militant associatif, est professeur de collège dans le Calvados.






Loading













Recevez le meilleur de l'actu