Connectez-vous S'inscrire






Politique

Après Cazeneuve, Nicolas Sarkozy invité d’un iftar privé du CFCM

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 6 Juillet 2015



Nicolas Sarkozy, Dalil Boubakeur et Anouar Kbibech, le 15 janvier, à Paris. Vincent Isore/IP3 pour Le Monde.
Nicolas Sarkozy, Dalil Boubakeur et Anouar Kbibech, le 15 janvier, à Paris. Vincent Isore/IP3 pour Le Monde.
Info Saphirnews. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) organise, mardi 7 juillet à la Grande Mosquée de Paris, une nouvelle rupture du jeûne - iftar - avec, pour invité d’honneur, le président des Républicains Nicolas Sarkozy, nous a-t-on confirmé de source sûre.

Une semaine après l’iftar officiel organisé à la Grande Mosquée de Paris avec le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, la nouvelle direction du CFCM a décidé de convier la direction de l'ex-UMP. Sauf que cette fois, il s'agit, nous dit-on, d'un dîner « en cercle très restreint » - 20 à 30 personnes - qui verra la participation de représentants des principales fédérations musulmanes de France, y compris de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) bien qu'elle ne fasse pas partie du CFCM.

UMP-CFCM, vers un texte commun ?

Lors de la réunion controversée des Républicains sur l’islam à laquelle les dirigeants du CFCM se sont rendus le 4 juin dernier, promesse avait en effet été faite de donner une suite à la convention, transformée dans les derniers moments en une réunion à huis-clos face à la polémique.

Faire la « politique de la chaise vide ne sert à rien », nous avait alors déclaré Anouar Kbibech, actuel président du CFCM, pour expliquer sa présence à la réunion. Et si Nicolas Sarkozy a été le créateur du CFCM, « on n’y a pas été dans un esprit de complaisance. (…) Nous avons pris nos responsabilités en tant que représentants du CFCM, nous avons désavoué les stigmatisations (de membres du parti, dont ceux, il cite, de Nicolas Sarkozy sur le voile, ndlr) au siège même des Républicains » face à des élus, avait plaidé pour sa part Chems-Eddine Hafiz, représentant de la Grande Mosquée de Paris.

La réunion, qui nous avait été annoncé alors pour le mois du Ramadan, serait l’occasion pour le CFCM de formuler des suggestions et propositions autour des questions entourant l'islam de France, le tout sur le mode convivial, sans pour autant que l'instance ne « cautionne » un quelconque texte émanant de l’UMP. « Il en sera de sa responsabilité seule. Notre démarche n'est pas partisane », avait assuré Anouar Kbibech. Le fameux document, dont les députés Henri Guaino et Gérald Darmanin se chargent de l’écriture, devrait être rendu officiel en octobre prochain.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu