Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

À la veille du Ramadan, Canal+ diffuse un documentaire inquiétant sur le halal

Rédigé par Pauline Compan | Vendredi 29 Juillet 2011

« Halal : les dérives d’un nouveau business ». Après le succès de la première diffusion du documentaire de « Spécial Investigation » sur le halal au mois d’octobre dernier, Canal+ reprogramme le film dimanche 31 juillet, à la veille du début du mois sacré. Les réalisateurs Feurat Alani et Florent Chevolleau proposent, pour l’occasion, une version inédite de 52 minutes.



Image extraite du documentaire "Halal : les dérives d'un  nouveau business". © Canal+
Image extraite du documentaire "Halal : les dérives d'un nouveau business". © Canal+
Le 11 octobre dernier, l’émission de Stéphane Haumant, « Spécial Investigation », sur Canal+, diffusait un documentaire inédit : « Halal : les dessous d’un business ». Une enquête de 26 minutes auprès des acteurs du marché. Elle avait montré les dérives des industriels et des agences de certification, alors que ce marché (très) lucratif évolue dans un vide juridique. « Ce numéro a été dans les trois meilleures audiences de la saison », explique le rédacteur en chef de « Spécial Investigation », Stéphane Haumant. Ce succès a poussé le présentateur à s’intéresser de plus près au halal et a demandé aux réalisateurs d’ajouter 26 minutes supplémentaires à leur programme.

Dans le cadre de sa programmation d’été, Canal+ rediffusera le documentaire, version longue, dimanche 31 juillet, à 12 h 55, en clair. Le sujet devrait interpeller les consommateurs musulmans, à la veille du début du mois du Ramadan. La partie inédite revient sur les scandales des knackis Herta et du saucisson Kenza Halal. Un panorama nécessaire des manipulations à l'œuvre chez les industriels du marché halal.

Le film donne également la parole aux « consommateurs musulmans » à travers leurs initiatives menées pour combattre le « faux halal ». C’est donc un documentaire bienvenu, qui montre enfin au grand public des pratiques d’industriels bafouant les droits les plus élémentaires des consommateurs, sous le prétexte que, parce qu’ils sont musulmans, ils seraient nécessairement moins exigeants.

Dans cette version augmentée, on peut toutefois regretter que les journalistes n’aient pas davantage élargi leur angle, en montrant toute l’ampleur et toute la complexité des manipulations exercées sur ce marché très convoité.

Car si les consommateurs peuvent être floués par des industriels peu scrupuleux, ils sont aussi manipulés par toute une série de TPE-PME incapables de tirer économiquement leur épingle du jeu et de suivre le développement florissant du marché.

Ces PME voient en effet d’un très mauvais œil l’arrivée de ces industriels qui risquent de reconfigurer rapidement le marché à leur détriment. Tel un Pierre Poujade qui, dans les années 1960, livrait bataille contre la grande distribution en usant d’une posture populiste, certaines PME, en s’appuyant sur des blogs, n’hésitent pas elles non plus à manipuler les consommateurs musulmans sous fond de populisme, cette fois-ci « islamique » (sic), afin de préserver leurs intérêts tout aussi mercantiles.

Souhaitons que ce documentaire puisse ouvrir la voie vers un véritable empowerment des consommateurs du halal, qui, après tout, ne demandent ni plus ni moins qu’à être respectés comme tous les autres consommateurs.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu