Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

5e édition des Veillées du Ramadan, dans le quartier de la Goutte-d'Or

Rédigé par Leïla Belghiti | Mardi 31 Août 2010

Top départ, jeudi 2 septembre, de la 5e édition des Veillées du Ramadan, dans le quartier de la Goutte-d'Or (Paris 18e). Organisée par l'Institut des cultures d'islam (ICI), l'édition 2010 ressemblera-t-elle aux précédentes ? Oui, mais pas tout à fait. Outre des concerts, des ciné-clubs et des expos, un cycle de débats quotidiens « Restons éveillés ! » est nouvellement proposé.



Programmation éclectique des Veillées du Ramadan, alliant expos photo, atelier BD, visites du quartier, concerts underground et débats de réflexion sous la thématique : « Islams d'Europes ».
Programmation éclectique des Veillées du Ramadan, alliant expos photo, atelier BD, visites du quartier, concerts underground et débats de réflexion sous la thématique : « Islams d'Europes ».
Du 2 au 10 septembre, le quartier cosmopolite de la Goutte-d'Or poursuivra la tradition du ramdam.

L'Institut des Cultures d'Islam (ICI), en partenariat avec la municipalité et le British Council, saisit l'occasion du Ramadan pour rassembler habitants du quartier et tous les publics intéressés par les cultures musulmanes en ponctuant ce mois sacré de dix jours d'événements culturels hauts en couleur.

Chaque jour, dès 15 heures, l'ICI ouvrira ses portes pour laisser découvrir des expositions éclectiques, projections de films, ateliers de bandes dessinées pour jeune public, visites de quartier, et proposera même du thé aux non-jeûneurs.

Le Ramadan, c'est la fête avant la fête (de l'Aïd) à l'ICI. Dès le coucher du soleil, l'iftar est annoncé par une musique électro. Avant de manger, il faudra se laver les mains avec de l'eau parfumée d'essences de fleurs, suivant la tradition arabe. L'exclusivité de cette année, ce sera la présence de deux maîtres boulettologues qui composeront des repas insolites, à la redécouverte de l’art culinaire arabo-andalou du XIIe siècle. Un iftar pas comme les autres, qui en bluffera sûrement plus d'un, pour une dizaine d'euros par personne seulement.

Une richesse à découvrir

Après le repas, la soirée est loin d'être terminée : s'ensuivront concerts, danse, théâtre, puis en deuxième partie de soirée, un débat prolongera la thématique exprimée dans le spectacle qui précède. « Ce sera l'occasion pour chacun de rester en éveil et de s'informer sur des questions liées à l'islam tel qu'il se vit aujourd'hui en Europe », avant de se quitter sur des airs de musiques andalouses.

Les invités sont de taille : animées par Frédéric Taddéï, Nadia Bey, Abderrahim Hafidi et Karine Papillaud, ces soirées inviteront des journalistes, hommes politiques, universitaires, intellectuels et artistes. L'Institut des cultures d'islam souhaite ainsi « décloisonner les pratiques artistiques et les débats intellectuels pour susciter une compréhension ouverte d'une religion et d'une culture dont la richesse et l'étendue restent encore à découvrir ». « L'islam dans l'espace médiatique », « Europe et spiritualité », « Féminisme et islam » sont quelques-uns des thèmes parmi les neuf qui seront abordés chaque soir.

La touche finale sera donnée la veille du 11 septembre au théâtre du Châtelet pour célébrer la fin du Ramadan et de ses Veillées en musique avec les artistes Amazigh Kateb ou encore Natacha Atlas *.

Les derniers jours, on prie, à la mosquée

À quelques mètres ou stations de RER de la Goutte-d'Or, c'est une ambiance toute différente qui s'installera. Les mosquées se préparent, elles aussi, à accueillir un nombre de fidèles plus important que d'ordinaire. Elles sont généralement bondées les dix derniers jours du Ramadan, dont la sacralité amène les fidèles à plus de concentration spirituelle, dans des conférences la journée et des prières le soir.

Le Grand Ramdam, organisé samedi 28 août par le ministère de la Culture et le Parc de la Villette n'en finit pas de susciter la polémique parmi les internautes : « C'est un mois de recueillement et de retour a Dieu un mois plein de spiritualité loin des futilités de la vie comme ce Ramdam », estime une internaute. Plus critique, un autre accuse ce genre de manifestation de vouloir « vider l'islam de sa substance religieuse, en faisant du mois sacré des soirées ludiques, afin de vider les mosquées pour la prière du soir ». « La mosquée au moins, c'est gratuit ! On y mange, on y boit, on rencontre des gens et par dessus tout on prie en ce mois béni, c'est pas magnifique ça ! », s'exclame un autre.

À chacun son ramadan ? Les musulmans de France n'ont que l'embarras du choix. L'important n'est-il pas de savoir entretenir une relation à la fois plus proche et plus intime avec son Créateur durant ce mois sacré tout en étant en capacité d'offrir pleinement sa culture en partage aux autres ?


* Concert sur invitation à retirer à l'Institut des Cultures d'islam.
En savoir plus sur le site de l'Institut des cultures d'islam
Programme complet à télécharger ci-dessous.


ici_veillees_2010.pdf ICI_veillees_2010.pdf  (3.7 Mo)






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu