Connectez-vous



Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com


Ramadan

12e degré de latitude pour les horaires de prière, un choix plus aisé

Mise au point sur la polémique entourant les heures de prières (salât)

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Mercredi 25 Juillet 2012

           

En France, les heures de prières de l’icha et du sobh diffèrent selon les calendriers. Pourtant, en plein Ramadan, ces horaires jouent un rôle crucial car le sobh détermine l’heure jusqu’à laquelle le jeûneur peut manger le matin. Pour beaucoup, ces différences sèment le trouble. Eléments de réponse.



12e degré de latitude pour les horaires de prière, un choix plus aisé
Un écart de presque 30 minutes existe entre les calendriers édités par la Grande Mosquée de Paris et ceux de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) pour les prières de l’icha (prière de la nuit) et du sobh (prière de l'aube).

Pendant le mois de Ramadan, par exemple, un fidèle qui suit les horaires de la Grande Mosquée de Paris devra arrêter de manger à 4 heures après avoir fait sa prière de l’icha à minuit, alors qu’un autre musulman en possession d’un calendrier de l’UOIF pourra manger jusqu’à 4 h 30 du matin après s’être couché plus tôt après l’icha fixé vers 23 h 30.

La raison à cela : le choix du degré de latitude. L’UOIF se base sur le 12e degré de latitude pour déterminer ses horaires. Ahmed Jaballah, le président de l’UOIF et membre du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR) nous explique pourquoi.

Ahmed Jaballah, le président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF)
Ahmed Jaballah, le président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF)

Saphirnews.com : Pourquoi, depuis sa création, l’UOIF se base sur le 12e degré de latitude pour déterminer les prières de l’icha et du sobh ?

Ahmed Jaballah : Nous nous reposons sur un avis rendu par le cheikh Faysal Mawlawi. Lors d’un colloque, son idée nous fut présentée et a été approuvée par plusieurs savants comme Yusuf al-Qaradawi, Abdellah Ben Beyya et Issam elBachir.
Le 12e degré correspond au crépuscule nautique et le 18e degré au crépuscule astronomique.
En suivant la règle du 18e degré, l’heure de l’icha est très tardive et celle du sobh très avancée le matin : et on ne parvient pas à maintenir ce degré toute l’année. Au contraire, en adoptant le 12e degré, l’écart entre l’icha et le sobh est plus grand et ce degré reste valable toute l’année.
Cette règle a ensuite été confirmée par le Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR).

Comment cela se traduit-il ?

A. J. : Pour l’icha, il s’agit de la disparition de l’horizon rouge. Mais, dans les villes du Nord comme Lille, au-delà de la 49e ligne de latitude, durant les mois d’été, il n’y a pas de disparition.
Cette disparition intervient après le maghreb avec le même écart de temps qu'il y a entre le fajr et le lever du soleil. Par exemple, la prière va être à 4 h 30 et le lever du soleil à 6 h.

Que répondez-vous aux personnes, notamment sur Internet, qui critiquent votre mode de calcul ?

A. J. : Malheureusement, elles n’ont pas une connaissance sur la détermination des horaires selon les règles de la jurisprudence islamique ni une connaissance astronomique.
Pourtant, dans le Coran, sourate 2, Al Baqara, verset 187, on lit ceci : « Mangez et buvez, jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc du fil noir de l’aube. » Cela veut dire : quand on peut distinguer les choses. Le fil blanc correspond à la lumière qui commence à apparaître. Différents commentateurs se sont mis d’accord là-dessus.
Avec la règle du 12e degré, il y a plus de clarté qu’avec celle du 18e degré, ce que certains rejettent alors que c’est ce qui est dit dans le Coran et ce qui est approuvé par la jurisprudence islamique.
Cette règle a aussi le mérite de nous donner plus de temps de repos. Et un des principes de la religion est de nous faciliter les choses et non de nous infliger des fardeaux.

Travaillez-vous avec la Grande Mosquée de Paris, qui utilise actuellement le 18° degré, pour vous accorder sur un même mode de calcul et proposer ainsi aux musulmans de France des horaires uniques ?

A. J. : Oui, cette question a été soulevée lors d’une réunion. Nous projetons d’organiser, l’an prochain, un colloque scientifique avec notamment la Grande Mosquée de Paris. Pour l’instant, il y a ces deux règles valables (12e et 18e degrés nldr).

Comment cela se passe t-il chez nos voisins ?

A. J. : En Grande-Bretagne, la règle du 12e degré a été adoptée, car l’heure de l’icha est très tardive.






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Nabila le 25/07/2012 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam aleykoum,
Merci pour cet article, je comprends mieux ce que represente les degrés et l'enjeu des divergences qui portent autour de cette question.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.
Loading







L'actu vue par Yace