Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Villepinte : le canular de jeunes au meeting de Marine Le Pen expliqué (vidéo)

Rédigé par | Mercredi 3 Mai 2017



Saphirnews publiait mardi 2 mai un reportage sur un groupe de jeunes de Villepinte venus assister au meeting de Marine Le Pen organisé la veille dans leur ville.

Comme le soulignait l’article, ces jeunes âgés de 17 à 19 ans étaient pour l’essentiel issus de l'immigration et ont alors suscité l’attention de certains confrères sur place. Ils se sont alors amusés à se faire passer pour des sympathisants du Front national. Une interview des Villepintois a même été retransmise lundi sur la chaîne d’information en continu France Info. La vidéo, publiée sur le site internet, a finalement été supprimée le lendemain mais le youtubeur Kiibiki est parvenu à la télécharger avant. Il a publié, mercredi 3 mai, une vidéo pour expliquer que le canular a été préparé en amont.

Au cours d’un storytelling de neuf minutes, il retrace la mission de son « bataillon d’exploration ». On y découvre donc l’interview durant laquelle Madjouma, un des Villepintois, explique qu’il est « fier de voter pour Marine » mais qu’il a peur de se faire « tabasser » par les habitants de son quartier.

Le jeune homme fustige ensuite l’arrivée de réfugiés dans l’Hexagone. Lorsque l’intervieweur rappelle à Madjouma que ses parents ont bénéficié de la possibilité d’immigrer en France, ce dernier lui répond que ses parents « ont eu de la chance » mais « tant pis pour les autres ». Il conclu l’entretien par un tranchant « Moi je pense qu’à ma gueule ! ».

Kiibiki termine sa vidéo en encourageant ses fans à faire preuve de prudence concernant les manipulations médiatiques qui peuvent facilement être créées. Il explique que le canular que ses amis et lui ont provoqué pouvait diffuser une fausse image du Front national, en l’occurrence celle de jeunes de quartiers populaires, d’origine immigrée qui adhéreraient aux idées du parti de Marine Le Pen (alors que ces profils sont extrêmement minoritaires) et appuyer ainsi la stratégie de « dédiabolisation » qui fait fi de la réalite de l'extrême droite.

Lire aussi :
Présidentielle 2017 : tour d’horizon des intox qui ont pollué la campagne
Au coeur du meeting de Marine Le Pen, rencontre avec des jeunes de Villepinte
Présidentielle 2017 : ni FN ni abstention, crie la Fédération du scoutisme français
Marine Le Pen serait une descendante du Prophète Muhammad




Loading












Recevez le meilleur de l'actu