Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Présidentielle 2017 : ni FN ni abstention, crie la Fédération du scoutisme français

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 3 Mai 2017



Présidentielle 2017 : ni FN ni abstention, crie la Fédération du scoutisme français
Depuis le premier tour qui a annoncé le duel entre Emmanuel Macron et Marine le Pen, de nombreuses personnalités et associations ont donné aux citoyens des consignes de vote pour le 7 mai prochain.

« Allons voter, le pire est possible. » La Fédération du scoutisme français a lancé un appel au vote mardi 2 mai. Parmi les signataires figurent les sept représentants des associations de scoutisme en France : Elsa Bouneau, présidente de la Fédération du scoutisme français, Isabelle Dhoyer, présidente des Éclaireuses Éclaireurs De France, Jérémie Haddad, président des Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France, Bastien Isabelle, président des Éclaireuses Éclaireurs de la Nature, Pierre Msika, président des Éclaireuses Éclaireurs Unionistes de France, Gilles Vermot- Desroches, président des Scouts et Guides de France, et Abdelhak Sahli, président des Scouts Musulmans de France.

« En tant que scout, guide, éclaireur et éclaireuse, nous passons du temps à éduquer des enfants et des jeunes à devenir des citoyens libres, heureux, utiles, actifs et artisans de Paix et l’ambition du projet scout s’oppose à la vision défendue par le front national », explique la fédération. « Le 7 mai prochain, il ne s’agira pas juste d’une élection présidentielle, il s’agira d’un choix de société, d’un choix décisif, d’un choix qui nous engage. Une société ne se construit pas uniquement par les hommes et les femmes politiques, elle se construit aussi parce que chacun de nous prend une part active dans la construction de notre avenir. »

Ni vote FN, ni abstention

« Que l’on soit partisan de l’autre projet présent au second tour ou pas du tout, il n’y a aujourd’hui qu’une solution sûre pour repousser celui du FN : voter pour son adversaire le 7 mai. Directement ou par procuration », indique-t-elle, appelant ainsi à voter en faveur d'Emmanuel Macron sans pour autant le citer nommément.

« Avec plus de 50 millions d’autres scouts et guides dans le monde, lutter contre la haine, la peur, le repli sur soi, le rejet de l’autre, nous le faisons tous les jours et nous apprenons aux enfants et aux jeunes à se construire un esprit critique, à être fidèle à la promesse scoute », signifie la fédération, qui rappelle qu'elle a été créée en 1941, « en pleine Seconde guerre mondiale, en partie pour défendre l’un de ses membres, les éclaireurs israélites ».

Voter blanc ou s’abstenir ne fait pas partie non plus des recommandations des responsables du scoutisme. « S’abstenir c’est refuser de choisir et renvoyer dos à dos ce qui n’est pas de même nature. L’alternative du second tour ne permet pas ce "non choix" », estime-t-elle, appelant les citoyens à se mobiliser pour les élections législatives, qui « pourront rouvrir alors d’autres choix ».

Lire aussi :
Un partenariat signé entre les scouts musulmans et la Fondation de l’islam de France
La médaille de la famille décernée aux Scouts musulmans de France (vidéo)
Pour leurs 25 ans, les Scouts musulmans de France veulent raviver la flamme de l’espoir





Loading













Recevez le meilleur de l'actu