Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un musulman invité à s'exprimer au synode de l’Eglise d'Angleterre

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 20 Novembre 2014



Grande première outre-manche. Un musulman a pris la parole pour la première fois devant le synode général de l’Eglise anglicane d'Angleterre, où il a expliqué que la grande majorité des musulmans britanniques sont « paralysés » par la situation au Moyen-Orient. Lors de cette assemblée d'ecclésiastiques, Fouad Nahdi a dénoncé la « folie extrémiste » de l’Etat islamique.

« La persécution de chrétiens en Irak et en Syrie est odieuse et totalement inacceptable aux yeux de tout être humain sain », a déclaré celui qui dirige le Radical Middle Way, un centre de recherche musulman engagé dans le dialogue interreligieux. Il a fustigé des crimes « odieux » menés au nom de « l’extrémisme, du fanatisme et de l’idiotie ».

L’Angleterre ne devrait pas pour autant accueillir les chrétiens chassés de chez eux. « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour deux raisons », a expliqué Fouad Nahdi. « Premièrement, ils ne devraient pas être forcés de partir. Ensuite, il est bon pour les musulmans dans les pays musulmans d’avoir des chrétiens parmi eux, car cela améliore leur propre spiritualité et leur propre compréhension de Dieu. »

Le responsable du Radical Middle Way a en outre expliqué qu’il est important que les adeptes des deux religions en apprennent plus les uns sur les autres pour vivre côte à côte pacifiquement. Il a affirmé que le rôle des chefs religieux est aussi de montrer que les religions peuvent coexister.

Il a aussi rappelé que « les musulmans sont les premières victimes de ces extrémistes » qui sévissent au Moyen-Orient, ceux qui vivent dans les régions concernées et mais aussi les musulmans britanniques. « La pression qui est mise, indirectement, sur les jeunes pour tenter d'expliquer des choses pour lesquelles ils ne sont pas (et) ne seront jamais en mesure de dire ou de faire quoi que ce soit » à propos d’événements qui surviennent à des milliers de kilomètres d’eux peut provoquer des réactions de « frustration » et parfois de « colère » chez les musulmans les plus jeunes.

Lire aussi :
Une Semaine de rencontres islamo-chrétiennes pour « convertir nos regards »
Oui, les musulmans réprouvent largement « l'Etat islamique » et ses exactions
L'intox de Valeurs actuelles sur les musulmans face à l'EI
A la Grande Mosquée de Paris : « Daesh détruit l'image de l'islam »




Loading












Recevez le meilleur de l'actu