Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un enfant mort comparé à de la viande halal : un élu au cœur du scandale

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 23 Juillet 2014



L’indécence abjecte. C'est ce qu'évoque un message islamophobe émanant du compte de Jacques Renaud, second adjoint au maire de la ville de Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire). L'élu divers droite en charge des transports, voiries et infrastructures, qui ne cache pas son soutien à Israël à en lire ses tweets, s’est fendu d’un message dévoilant un mépris révoltant vis-à-vis des victimes palestiniennes, en pleine offensive de l'armée israélienne contre Gaza.

Dimanche 20 juillet, suite aux incidents survenus en marge des rassemblements pro-palestiniens, l’homme manifeste sa solidarité aux juifs de France en appelant à l’« humanisme ». Un internaute, Michel Ston, lui fait alors remarquer que l’armée israélienne en manque cruellement, photo à l’appui. Le cliché insoutenable montre le corps à la tête déchiquetée par les bombes qui est celui d’un jeune enfant présenté comme palestinien. Le commentaire de Jacques Renaud dépasse l’ignominie. « Il s’agit de viande halal, je suppose », répond-t-il.

La vue d’une telle photo - la tête volontairement floutée par notre équipe - provoque chez lui une moquerie islamophobe. Difficile de croire à cette réaction inhumaine. Sur le réseau social, ses mots sont partagés plus de 500 fois suscite un tollé. Mercredi 23 juillet, la toile est en ébullition par son tweet qui a fait le tour. Il a été effacé de son compte personnel sans explication. « Etre insulté par des musulmans qui se disent Français soutenant la #Palestine ça me fait toujours rire. Le ridicule ne tue pas », twittait-il cependant lundi 21 juillet.

Sa démission et une condamnation unanime des propos de l’élu sont attendues au plus vite par les internautes. Le Mouvement des Elu-es de France pour l'Egalité (MEFE) a ainsi lancé une pétition pour demander sa démission. Une page Facebook a également été crée pour dénoncer le conseiller municipal. Il a atteint plus de 14 000 likes. Ce chiffre sera très vite revue à la hausse. Facile, le tweet est bien trop scandaleux.

Un enfant mort comparé à de la viande halal : un élu au cœur du scandale

Plainte pour usurpation d'identité

Notre rédaction n’a pu joindre la municipalité de Montreuil-Juigné. « Par suite d’un trop grand nombre d’appels, votre appel n’a pu aboutir », indique le répondeur vocal lors de nos multiples essais, ce mercredi.

La mairie a été vraisemblablement prise d’assaut par des citoyens indignés. Mais dans l’après-midi, le Lab d’Europe 1, qui a pu contacter la première adjointe de la ville, Nathalie Lemaire, a fait savoir que Jacques Renaud se trouve à la gendarmerie pour déposer plainte pour usurpation d'identité.

L’adjointe au maire Stéphane Piednoir, qui est actuellement en vacances à l’étranger, assure que l'élu n'a jamais eu de compte Twitter et que « depuis un moment, quelqu’un a usurpé son identité ». « Jacques Renaud tient à affirmer qu'il n'a pas tenu les propos ignobles qui lui sont attribués sur Twitter. N'utilisant pas ce genre de technologies, il condamne avec la plus grande fermeté cette usurpation d'identité. Une plainte vient d'être déposée en ce sens auprès de la gendarmerie », fait savoir la mairie au travers d'un communiqué paru en fin de journée. Des questions restent encore à éclaircir : le compte incriminé est toujours actif. Quel qu’en soit l’auteur, ce tweet est impardonnable.

Mise à jour jeudi 24 juillet :
Le compte Twitter de Jacques Renaud a été supprimé. La pétition demandant sa démission a été mise en attente le temps de l'enquête.






Loading












Recevez le meilleur de l'actu