Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un Sommet pour réveiller les consciences sur l'enjeu du climat

Rédigé par La Rédaction | Mardi 21 Juillet 2015



Sous le haut patronage de François Hollande, un sommet des consciences pour le climet est organisé le 21 juillet à Paris.
Sous le haut patronage de François Hollande, un sommet des consciences pour le climet est organisé le 21 juillet à Paris.
Une quarantaine de personnalités religieuses, politiques, et spirituelles sont réunies, mardi 21 juillet, au Conseil économique, social et environnemental (CESE) à Paris pour le Sommet des consciences pour le climat. A l'issue de cet événement organisé à moins de cinq mois de la Conférence pour le climat (COP 21) prévue à Paris, un appel à réveiller les consciences sera lancé pour que mobiliser l'opinion publique autour de l'enjeu climatique en vue d'endiguer le réchauffement en cours de planète.

Le sommet, à l'initiative de Nicolas Hulot, l'envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète, est organisé par le CESE, le groupe de presse Bayard, l’association pour le climat R20 fondée par Arnold Schwarzenegger, et l’organisation britannique Alliance of Religions and Conservation (ARC) qui aide les religions dans leur approche écologique. « L’unité du monde n’est pas une option mais une condition » et « la condition de l’unité est d’abord le respect de la diversité et que cette diversité est absolument magnifique », a déclaré Nicolas Hulot.

La conférence a pu réunir des personnalités diverses comme le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomeos 1er, le cardinal Peter Turkson, l'économiste Muhammad Yunus, ou encore la directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova, sous le haut patronage de François Hollande qui réclame qu'un accord puisse être trouvé en décembre. « Ce n’est pas une affaire de chefs d’État et de gouvernement, c’est l’affaire de tous les habitants de la planète », a indiqué le président de la République.

En préambule, le président irlandais Michael Higgins, de l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et du prince Albert de Monaco ont, chacun à leur tour, fait une intervention. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et le secrétaire général adjoint aux changements climatiques (ONU) Janos Pasztor ont conclu le sommet. Arnold Schwarzenegger, qui devait y être présent, a adressé à l'assemblée un message à l'assemblée par vidéo.

Le Sommet des consciences signe le lancement du mouvement « Why do I care » qui invite anonymes et personnalités reconnues à publier les raisons de leur engagement pour la planète.

Lire aussi :
A l'Elysée, les religions de France font front commun face au défi climatique
La crise climatique est un défi spirituel et moral
Ecologie : l’appel d'urgence du pape François à l’humanité
Climat : les religions de France unies pour préserver la Création en danger
Islam et écologie : la voix de Tareq Oubrou
Jeûner pour la justice climatique, un geste militant qui transcende les religions




Loading












Recevez le meilleur de l'actu