Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Turquie : après le double attentat, une vague d'arrestations parmi les Kurdes

Rédigé par Saphirnews | Mardi 13 Décembre 2016



Turquie : après le double attentat, une vague d'arrestations parmi les Kurdes
Le bilan s’alourdit depuis le double attentat perpétré samedi 10 décembre à Istanbul : 44 morts - dont 36 policiers - et 166 blessés. « Nous avons assisté, ce soir à Istanbul, à la manifestation la plus hideuse du terrorisme », a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Les évènements ont eu lieu près du stade de Besiktas, après un match de foot qui opposait l'équipe du même nom contre Bursaspor. Une première explosion s’était produite près du stade, suivie quelques secondes plus tard d'une deuxième attaque. Un kamikaze s'est fait exploser au milieu d’agents dans le parc de Maçka. Selon les premiers éléments de l’enquête délivrés par Numan Kurtulmuş, le vice-Premier ministre turc, il a été révélé que les munitions utilisées lors de ces attaques « n’étaient pas ordinaires » et auraient « joué un rôle dans l'augmentation de l'impact de l'explosion ».

Les attentats ont été revendiqués par un groupe armé kurde : les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK - Teyrêbazên Azadiya Kurdistan). Il s’agit d’une organisation indépendantiste kurde, fondée en 2004 et listée parmi les instances terroristes. Ce mouvement serait issu d’une dissidence du PKK. Selon la presse turque, l’organisation aurait prévenue plusieurs mois en avance sur son site Internet : « Nous conseillons aux touristes étrangers et turcs de ne pas aller dans les zones touristiques en Turquie. Nous ne serons pas responsables de ceux qui mourront dans les attaques qui viseront ces sites. »

En réponse, les autorités turques ont procédé lundi 12 décembre à l’arrestation de plus de 200 membres du parti pro-kurde, le Parti démocratique des peuples (HDP). Selon le ministère turc de l'Intérieur, les personnes interpellées sont accusées de diffuser « la propagande d'un groupe terroriste » et de soutenir le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation terroriste pour Ankara. Ces dernières attaques ravivent les tensions entre Turcs et Kurdes dans le pays.

Lire aussi :
La Turquie, nouveau spot de la formation théologique musulmane
Turquie : les médias subissent de plein fouet la purge
Après le putsch manqué, la Turquie d’Erdogan reçoit l’appui de l'OCI





Loading











Recevez le meilleur de l'actu