Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tunisie : le film Wonder Woman interdit par la justice

Rédigé par | Jeudi 20 Juillet 2017



Tunisie : le film Wonder Woman interdit par la justice
Un mois après sa diffusion programmée, le blockbuster américain Wonder Woman ne sera finalement pas présenté dans les salles de cinéma tunisiennes. Sofiène Sliti, porte-parole du parquet, a officialisé la décision de la justice tunisienne mercredi 19 juillet.

Début juin, la diffusion avait d’abord été suspendue suite à une plainte du parti nationaliste Al Chaab. Celui-ci réclamait une interdiction au motif que l’actrice principale, l’Israélienne Gal Gadot, avait défendu les attaques militaires d’Israël dans la bande de Gaza lors de l’été 2014. « Il faut poursuivre la mobilisation sur ce type d'affaires, comme sur tout ce qui touche à la normalisation avec l'entité sioniste », justifiait alors le parti.

Une association de jeunes avocats avait formulé une demande similaire mais elle avait été rejetée. L’affaire a suscité un débat en Tunisie. Certains ont soutenu l’interdiction afin de dire non à la normalisation des relations avec Israël. D’autres, en revanche, ont déploré la censure et ont estimé qu’un appel au boycott aurait été plus approprié.

Le Liban a lui aussi interdit la diffusion de Wonder Woman dès le 1er juin. En Algérie, le film devait être projeté au festival d’Alger, mais face aux protestations sur les réseaux sociaux, il a été déprogrammé.

Lire aussi :
Tunisie : pourquoi la venue de Michel Boujenah fait polémique
L’appli Buycott utilisée en masse pour faire pression sur Israël
Israël placé dans la liste des Etats terroristes par la Bolivie





Loading












Recevez le meilleur de l'actu