Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

The Real Housewives of ISIS : une parodie britannique sur les femmes de Daesh divise (vidéo)

Rédigé par | Samedi 7 Janvier 2017



Comment faire rire à partir d'un sujet aussi lourd qu'anxiogène qu'est l'Etat islamique ? C'est le pari de la BBC 2 qui a présenté, en cette rentrée 2017, dans le cadre de son nouveau show satirique Revolting, plusieurs sketchs dont The Real Housewives of ISIS, diffusé le 3 janvier. Ce sketch d’une minute et quarante-cinq secondes se moque de la politique de l’Etat islamique (ISIS en anglais) vis-à-vis des femmes en parodiant l’émission de télé-réalité américaine The Real Housewives.

Dans l'émission américaine, on y voit de riches femmes au foyer se pavaner dans leurs demeures, consommer des produits de luxe et s’épancher sur leurs histoires d’amour. Dans la parodie britannique, les divas sont remplacées par des épouses de combattants de l’Etat islamique, des femmes au foyer très connectées et éprises de selfies. Elles se plaignent de n’avoir rien à se mettre « alors que la décapitation est dans trois jours ! », elles découvrent avec stupéfaction qu’elles ont acheté la même veste de kamikaze ou encore déplore que leurs maris pensent aux 40 vierges promises.

La vidéo a suscité une vague de réactions tout autant positives que négatives. Sur la page Facebook de la BBC 2, plus de 94 000 commentaires ont été versés sous la publication du sketch. Le débat se poursuit sur la pertinence de rire de la situation des femmes qui vivent sous le joug du groupe terroriste actif en Syrie et en Irak. Avec cette parodie, « les femmes portant le hijab vont se sentir encore plus isolées et seront davantage prises pour cible par les islamophobes », fait part un internaute.

Heydon Prowse et Jolyon Rubinstein, les deux fondateurs du programme Revolting, se sont justifiés. Pour le premier, « il est important de ne pas faire semblant. Il ne faut pas avoir peur ou ça mine votre crédibilité. On ne peut pas s’en prendre à David Cameron pendant cinq ans (avec leur précédente émission) et ne pas s’en prendre à l’Etat islamique ». Tandis que pour le second, la satire est « une bonne façon de décompresser ». Côté défense, le comédien britannique de confession musulmane Ali Shahalom estime que l'initiative permet de « ridiculiser la propagande de l'EI » et d'attirer « l'attention sur un sujet important (le sort des femmes parties rejoindre le groupe terroriste) sans critiquer la religion ».

Sur YouTube, la parodie connaît un buzz assez impressionnant avec 1 million et demi de vues en moins de 48h, sans compter les innombrables vidéos de réactions et de commentaires de Youtubeurs à son sujet. Le débat est lancé.






Loading












Recevez le meilleur de l'actu