Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Suisse : une conférence musulmane interdite, le CCIS s'insurge

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 26 Novembre 2014



Suisse : une conférence musulmane interdite, le CCIS s'insurge
Le Conseil central islamique suisse (CCIS), qui devait organiser sa 4e conférence annuelle à Fribourg, a déposé, vendredi 21 novembre, un recours urgent devant le Tribunal fédéral de Suisse, après le refus du préfet et du tribunal cantonal d'autoriser la conférence.

Le CCIS en est convaincu : « si les droits pour les musulmans en Suisse sont les mêmes comme pour tous les autres citoyens, la conférence annuelle 2014 aura lieu Samedi prochain dans le Forum Fribourg », affirme l'organisation lundi 24 novembre dans un communiqué.

Le préfet de la Sarine Carl-Alex Ridoré avait fait savoir le 11 novembre qu'il n'autorisait pas la tenue de la conférence annuelle du CCIS, une décision motivée par le fait que l'instance n'a pas fourni de liste fiable et définitive des intervenants. En 2012, le prédicateur contesté Mohamed al-Arifi avait été interdit de territoire quelques jours avant la conférence.

Le contexte international - les tensions au Moyen-Orient - et des récentes manifestations tenues à Fribourg pourraient en outre provoquer des contre-manifestations et des « dérapages », selon Carl-Alex Ridoré. « Des risques probables, sérieux et concrets de troubles à l’ordre et à la sécurité publics ont été identifiés » affirme le communiqué du préfet, avant de conclure : « de tels risques suffisent à eux seuls à fonder un refus d'autorisation, selon la jurisprudence du Tribunal fédéral ».

Le CCIS dénonce dans son communiqué « une décision arbitraire » et une atteinte aux « droits fondamentaux », sur fond d'islamophobie ambiante. Il « accuse à la fois le préfet ainsi que le juge d’instruction cantonal compétent de violation de l’interdiction d’arbitraire (...). Ni le préfet, ni le juge d’instruction n’ont été capable d’expliquer de manière crédible et vérifiable en quoi consisterait le danger pour la sécurité de l’ordre public d’une conférence islamique déjà réalisée dans les trois années passées (...) sans aucun incident ».

Le CCIS assure par ailleurs que la conférence « la conférence est prête » et que « les premiers orateurs venant de l’étranger arriveront en Suisse mercredi soir ». Néanmoins, les chances pour que ses recours judiciaires aboutissent sont minces. Des appels à manifester sont d'ores et lancés dans le cas où l'événement est définitivement acté.





Loading














Recevez le meilleur de l'actu