Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Fusillade dans une mosquée suisse : un député islamophobe en redemande

Rédigé par La Rédaction | Mardi 26 Août 2014



Fusillade dans une mosquée suisse : un député islamophobe en redemande
Le Conseil central islamique suisse (CCIS) a déposé, lundi 25 août, une dénonciation pénale contre Jean-Luc Addor, le vice-président de l'Union démocratique du centre (UDC) du canton de Valais, situé au sud du pays, pour ses propos choquants tenus sur Twitter et Facebook.

L’homme, également député cantonal, avait écrit « On en redemande ! » en faisant référence à une fusillade survenue vendredi 22 août dans une mosquée du pays et ayant coûté la vie à une personne.

Le tollé a été immédiat après ses propos ignobles. Incitation à la haine raciale, crie le CCIS, qui a saisi la justice. M. Addor, cadre d’un parti populiste connu pour ses idées d’extrême droite se défend en expliquant avoir fait de l’ironie. Sur la chaîne suisse Canal 9, le politicien indique que son « but était d’attirer l’attention » sur les « débordements de l’immigration ». «Ce que je regrette, c'est d'avoir été mal compris, (…) mais je ne regrette pas d'avoir parlé », poursuit-il.

Assumant totalement ses idées racistes, il est prêt à rire de la mort de musulmans. Le 13 août dernier, l’homme s’était déjà fendu de commentaires islamophobes sur Twitter en retwittant un article du site Riposte laïque titré « L'islam est une saloperie soutenue par des salauds traîtres et collabos », rappelle la presse suisse.






Loading












Recevez le meilleur de l'actu