Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Suisse : l'ouverture d'une école musulmane rejetée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 28 Mai 2014



Le canton de Zurich s'est prononcé contre l'ouverture de la première école maternelle musulmane de Suisse. Pour justifier ce refus, le département de la formation zurichois a mis en avant la proximité de l'association Al Huda, porteuse de ce projet, avec le Conseil central islamique suisse (CCIS) qu'elle juge radical.

La vice-présidente d’Al Huda et responsable administrative de la future école serait membre du CCIS, s’inquiète les autorités zurichoises dans un communiqué diffusé mardi 27 mai et repris par la presse suisse.

« En raison des objectifs du Conseil central, un danger subsiste que les enfants soient éduqués selon des valeurs partiales, qui seraient incompatibles avec les préceptes de l’école obligatoire, tels que la tolérance, l’ouverture et le dialogue. Ce qui contrevient à la loi », explique Martin Wendelspiess, le responsable du département de formation. « Nous doutons, de plus, que le jardin d’enfants puisse remplir les objectifs du programme scolaire zurichois », ajoute-t-il.

C'est un revers pour Al Huda, qui avait déposé sa demande en juin 2013. Son projet de jardin d'enfants avec enseignement de l'arabe et du Coran vise à accueillir entre 15 à 25 élèves âgés de 4 à 6 ans dans un appartement d'un centre islamique situé à Volketswil.

Les responsables de l'association n'ont, pour l'heure, pas encore réagi publiquement au rejet de leur demande. De son côté, le CCIS s'est indigné dans un long post publié sur son site Web. Son porte-parole Abdel Azziz Qaasim Illi « espère que l’association va contester » la décision. Al Huda dispose de 30 jours pour déposer un recours.

Lire aussi :
Suisse : l’interdiction de l'islam dans les écoles publiques rejetée





Loading












Recevez le meilleur de l'actu