Connectez-vous S'inscrire






Religions

Scouts Musulmans de France : une « Tente d’Abraham » sous le signe des femmes

Rédigé par Pauline Compan | Mercredi 18 Mai 2011

Femme et Islam. Deux mots souvent opposés dans les médias qui alimentent les débats. Loin des images stéréotypées, plusieurs personnalités féminines et croyantes, ont participé à « La Tente d’Abraham » organisait par les Scouts Musulmans de France à l’Institut du Monde Arabe le 12 mai dernier. Des parcours de vie de femmes musulmanes et affranchies des clichés.



Le public était invité à participer au débat.
Le public était invité à participer au débat.
Depuis 15 ans « La Tente d’Abraham » est un évènement phare des Scouts Musulmans de France qui fête par ailleurs ses 20 ans d’existence. Célébrant le vivre ensemble, ce rassemblement a pour ambition de réunir, chaque année, des personnalités du monde inter-religieux, associatif mais aussi économique. Placer sous le signe de l’échange et du dialogue, « La Tente d’Abraham » constitue un temps fort de l’agenda annuel des SMF.

« On doit changer l’image de la femme musulmane et les préjugés », explique Camelia Galey qui a présidé la conférence de cette quinzième Tente d’Abraham. Mariée à un diplomate de confession chrétienne, Camelia Galey est musulmane. En s’impliquant dans le débat « Islam et Vivre Ensemble, un regard au féminin », elle entendait montrer que dans l’Islam, « la femme est libre ».

« Le but de cet évènement est de laisser les femmes parler de leur rôle », continue la maîtresse de cérémonie. Elle est d’ailleurs très « fière » des interlocutrices présentes lors de cette journée sous la Tente du prophète. De Sharifa Al Belooshi, épouse de l’ambassadeur du Bahrein en France et très active dans le monde associatif à la vice-présidente de la Région Nord-Pas de Calais : l’élue Vert Madjdouline Sbai, des femmes musulmanes de tous les horizons se sont succédé à la tribune pour raconter leurs histoires et leurs parcours.

Une montée en puissance des femmes

Le Cheikh Khaled Bentounes est le président d’honneur et le fondateur des Scouts Musulmans, il explique à Saphirnews que le but, cette année, était de donner la parole à des « femmes qui ont des responsabilités ». « Dans le monde musulman, les évènements du printemps arabe ne sont pas tombés du ciel, continue le Cheikh Bentounes, ils sont le résultat d’un mouvement de fond : un changement de génération dont les femmes sont un élément essentiel. En 2025, dans le monde arabo-musulman ce seront les femmes qui seront le plus de diplômées, elles auront donc en charge l’avenir du pays. C’est une étape importante que j’attends avec impatience. »

Les femmes musulmanes peuvent aujourd’hui jouer un rôle essentiel pour la compréhension de leur religion alors que l’islamophobie alimente les débats. « Il faut sortir des cas marginaux montés en épingle par les médias »affirme le Cheikh Bentounes. Une volonté qui passe aussi par l’éducation, fer de lance des SMF depuis leur création. « Il faut redonner la confiance en l’autre. Car c’est l’autre qui va me permettre de savoir qui je suis », conclut le Cheikh.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu