Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Ramadan et naturopathie prophétique

Rédigé par Karima Peyronie | Mardi 30 Juin 2015

Toutes les civilisations prônent les vertus du jeûne. Pour en optimiser les effets, il convient de se nourrir et de se soigner toujours plus proche du naturel et des enseignements du Prophète, c’est ce qu’on appelle la naturopathie prophétique. Explications.



Ramadan et naturopathie prophétique

Salamnews : En quoi consiste la naturopathie prophétique et pourquoi l’appliquer d’autant plus pendant le Ramadan ?

Nassima Oum Rayan* : Dans l’islam, il est important de prendre conscience que son corps est une amana, c’est-à-dire un dépôt de Dieu et que l’on doit entretenir. Le jeûne est déjà une thérapie puisqu’il consiste à mettre au repos les organes émonctoires (fois, pancréas, tube digestif, reins…) pour assurer une autoépuration. Appliquer la naturopathie prophétique à travers son alimentation permet de booster ce renouvellement interne. De plus, puisque le jeûne du Ramadan met au repos les organes digestifs, l’énergie corporelle se concentre alors sur d’autres fonctions, notamment intellectuelles (mémoire, concentration…).

Quels sont les aliments à privilégier et d’autres à éviter ?

Nassima Oum Rayan : Espacez votre consommation de protéines (contenues dans les œufs, le poisson et les viandes), car elles fatiguent les organes digestifs. De la même façon, limitez les apports graisseux, qui inverseraient totalement les bénéfices de la détox du jeûne. Il est bon de consommer des fibres, comme les dattes, les figues ou fruits séchés, les céréales complètes, qui préviennent et soignent tous les problèmes de transit, surtout durant cette période sujette aux ballonnements, aux douleurs, aux inconforts…
Le miel a une composition extraordinaire, de telle sorte qu’il est utilisé en « alicament », ce qui est tout à fait bénéfique pendant le Ramadan où on limite la prise de médicaments. Le miel, cité dans les textes (Coran, s. 16, v. 69), fortifie le système immunitaire et apporte des sucres sains (le fructose et le glucose), tout en assurant l’équilibre de la flore intestinale. Choisissez-le en fonction de vos carences : du miel de sarrasin si vous êtes sujet à l’anémie, du miel d’acacia si vous faites de l’hypoglycémie, du miel de thym si vous avez des problèmes bronchiques… À consommer le matin et/ou le soir sans contre-indications.

Que recommandez-vous pour rompre le jeûne ?

Nassima Oum Rayan : Idéalement, l’encas devrait comprendre : un liquide chaud ou du lait + un sucre lent (par exemple, du pain aux céréales, pour les fibres) + un sucre rapide (des dattes) en petite quantité. Puis, au retour de la prière, on mange un repas léger et équilibré.

Comment gérer la fatigue durant ces longues journées estivales ?

Nassima Oum Rayan : L’alimentation prophétique aide à mieux tenir. Ainsi, le matin, pour souhour, la talbina (en bouillie épaisse) est parfaitement recommandée comme l’atteste le hadith rapporté par Ahmad : « Le Prophète a dit : “Par celui qui détient mon âme dans sa main, elle nettoie le ventre comme vous nettoyez la saleté du visage.” » Sa composition de farine d’orge mondée, de lait et de miel apporte la juste dose de féculents et de sucre riches en vitamines, acides aminées et minéraux.
La poudre de nigelle (en infusion ou à jeun avec une cuillère à café de miel) est un excellent remède contre les coups de fatigue et régule naturellement l’organisme grâce à sa forte teneur en protéines, lipides, glucides, acides aminés (oméga-3 et -6). Durant la journée, il est aussi recommandé de faire des siestes comme le Prophète, qui la déconseille après la prière d’al-‘asr (prière en fin d’après-midi), pour ne pas perturber les cycles de sommeil.

La préparation « boosteur » du matin

La recette d’un pudding oriental pour faire le stock d’énergie grâce aux oléagineux qui contiennent l’essentiel des oligo-éléments (mesurez avec une cuillère à soupe) : mélangez des graines de sésame + de la poudre d’amande + des graines de nigelle + de la poudre d’arachide + des noix + du miel.

Les boissons du Ramadan

Pour une fonction rénale continue, il faut s’hydrater de façon diffuse, en fractionnant l’apport en soirée. L’eau et les soupes sont les meilleurs apports, et il y a aussi…

• Le thé à la menthe : il est la base d’une bonne digestion après repas ; sucrez-le au miel.

• La tisane faite maison verveine + cumin : pour prévenir les maux de ventre par leurs fonctions anti-inflammatoires et pour faciliter le sommeil.

• Le bissap (fleur d’hibiscus), aussi appelé « thé des pharaons » : ce jus a des vertus diurétiques, antispasmodiques et améliore la digestion.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu