Connectez-vous S'inscrire






Economie

RAMF 2016 : la Foire musulmane frémit à l'approche du Ramadan

Rédigé par Samba Doucouré | Lundi 9 Mai 2016

La 33e édition de la Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF) se déroulera du vendredi 13 au lundi 16 mai dans le Parc des expositions du Bourget (Seine-Saint-Denis). A deux semaines du mois de Ramadan, l’édition 2016 promet d'être particulièrement dynamique. Karim Ouachek, responsable de la Foire musulmane, s'exprime.



La Foire musulmane est résolument l’attraction principale de la Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF). Instituée en 1998 par la société d’édition Gedis, elle porte jusqu’en 2012 le nom de Salon annuel de Gedis. Environ 150 000 visiteurs, qui pourront profiter d’un panel de 327 exposants, sont attendus des organisateurs pour les quatre journées du salon.

La moitié des stands est occupée par des entreprises de textile, indique Karim Ouachek, responsable de la Foire musulmane. Il ne faut cependant pas espérer retrouver les grandes marques de luxe qui ont agité les gazettes de France et de Navarre autour de la mode islamique.

Autre partie importante de la Foire, celui de la restauration qui occupe 3 500m². L'espace, prisé des visiteurs, se diversifie. « On a fait le forcing pour avoir un stand de cuisine sénégalaise parce qu’on a un public qui est demandeur », annonce Gedis.

Karim Ouachek, responsable de la Foire musulmane.
Karim Ouachek, responsable de la Foire musulmane.

Toujours plus d'espace pour les associations

La Foire musulmane générant un trafic dense, les associations musulmanes sont très nombreuses aujourd'hui à souhaiter louer un stand dans l'espace commercial afin de bénéficier d’une meilleure visibilité auprès des visiteurs et de capter davantage de donateurs. Il s’agit souvent de financer des mosquées, établissements scolaires musulmans et autre associations culturelles. Gedis a décidé cette année de leur offrir une tarification spéciale afin de les encourager à prendre plus d'espace : 1 200 € le stand de 9 m², 500 € le stand supplémentaire.

Les ONG et associations caritatives islamiques sont au nombre de 21 cette année. Selon Karim Ouachek, certaines comme le Secours islamique et le CBSP « travaillent depuis des mois pour préparer le salon ». Ce responsable vante leurs efforts mais constate qu’il y a moins de nouvelles structures humanitaires après un boom les années précédentes.

Le succès commercial de la Foire

La proximité de l’édition 2016 avec le Ramadan est une aubaine pour les entreprises. « Ceux qui travaillent sur le marché du Ramadan viennent faire leur communication. Cela a amené du niveau », explique Karim Ouachek. « Si besoin, on va guider les exposants pour qu’ils ciblent mieux le public », ajoute-t-il. La vingtaine d'agences de voyages présente au Salon du Bourget va pouvoir en profiter pour présenter leurs dernières offres pour le pèlerinage à La Mecque mais également pour les vacances d’été. Des services de vaccination, obligatoire avant de se rendre en Arabie Saoudite seront de la partie.

Le chiffre d'affaires de la Foire commerciale dépasse le million d'euros, nous indiquent les responsables de Gedis. Outre la Foire musulmane de Bruxelles qui se déroulera en novembre 2016, la société entend toujours mettre en place un événement festif et commercial intitulé Paris Orient Expo en décembre 2016. La première édition, qui devait se dérouler en décembre 2016, n'a pas pu être organisée, officiellement en raison des attentats de Paris perpétrés quelques semaines plus tôt.

Lire aussi :
RAMF 2016 : « La charia des musulmans de France, ce sont les lois de la République »
Karim Ouachek : « Le public de la Rencontre annuelle des musulmans de France se rajeunit »
RAMF 2015 : après Charlie, les musulmans réclament respect et reconnaissance





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu