Connectez-vous S'inscrire






Religions

RAME 2011 : le « Salon du Bourget » musulman s'exporte à l'est de la France

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 9 Juin 2011

Pour la deuxième année consécutive, la Rencontre annuelle des musulmans de l'Est se tiendra à Mulhouse dimanche 12 juin. 5 000 personnes sont attendues à cette occasion. Une opportunité de taille pour l'Association des musulmans d'Alsace (AMAL), qui organise l'événement avec l'Union des organisations islamiques de France (UOIF Est), de promouvoir son projet de mosquée, soutenu par l'ex-maire de Mulhouse Jean-Marie Bockel, mais qui ne cesse de prendre du retard.



Quelque 5 000 visiteurs sont attendus dimanche 12 juin pour la seconde édition du Rassemblement annuel des musulmans de l'Est, à Mulhouse.
Quelque 5 000 visiteurs sont attendus dimanche 12 juin pour la seconde édition du Rassemblement annuel des musulmans de l'Est, à Mulhouse.
Tariq Ramadan, Ahmad Jaballah, Hani Ramadan, Ragheb Sarjani, Jean-Marie Bockel.... que du beau monde attendu pour la 2e édition de la Rencontre annuelle des musulmans de l'Est (RAME) à la Salle d'exposition de Mulhouse, en Alsace, dimanche 12 juin.

Organisée par l'Association des musulmans d'Alsace (AMAL) et l'UOIF, la RAME se veut le pendant, à l'échelle locale, de la Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF), dont la 28e édition s'est déroulée à Paris, du 22 au 25 avril dernier.

Le succès rencontré l'an dernier par les organisateurs du « Salon de Mulhouse », qui a attiré quelque 4 000 personnes, a convaincu ces derniers de réitérer leur initiative. Ils espèrent accueillir cette fois 5 000 personnes, venues de la région Alsace-Lorraine et de ses alentours ainsi que de Suisse et d'Allemagne. Toutes sont invitées à assister aux conférences et aux débats qui ont pour thème directeur « Des valeurs pour notre temps : éthique, éducation et justice sociale ». L'intitulé reste général, mais rejoint celui de la 28e RAMF qui portait sur l’éthique.

Les visiteurs seront également invités à visiter les stands d'une quarantaine d'associations et de commerçants locaux. La rencontre s’achèvera par des chants religieux (anasheed) en présence du groupe palestinien Al-Itissam et du récitateur turc de Coran, Mustafa Özcan Günesdogdu.

La mosquée de Mulhouse sous les feux des projecteurs

Le projet de la mosquée et du centre culturel An-Nour s'offre pour le coup une belle publicité. La RAME est « l’occasion de présenter les avancements de la construction du centre cultuel et culturel An-Nour, tout en suscitant des soutiens financiers et des donations », indique Nasser Elkady, l’un des organisateurs de la Rencontre.

Car si la première pierre a été posée en janvier 2009, le projet a depuis pris bien du retard. « Nous avons récemment procédé au changement d’architecte d’un commun accord avec le précédent. Il faut du temps pour que le nouveau cabinet assimile le projet et trouve des solutions à des problèmes techniques », nous explique Mahfoud Zaoui, président de l’AMAL.

Cependant, « cela n’a aucune incidence sur les dates avancées pour l’ouverture. La partie cultuelle sera prête en juillet 2012, ce qui nous permettra de déménager des locaux actuels, et l’ouverture totale du centre est prévue pour mai 2013 », déclare-t-il.

Le centre An-Nour attend des mécènes

Le projet, évalué désormais à près de 10 millions d’euros, est pharaonique puisque un centre de bien-être, comprenant une piscine, une salle de sport et un spa, est en cours de construction et qu’un petit centre commercial verra le jour dans la partie culturelle afin que « les frais de gestion et d’entretien soient assurés par des rentrées constantes d’argent ».

Les organisateurs de la RAME espèrent bien récolter dimanche une partie des 40 % de la somme restante, notamment en proposant aux visiteurs de participer à l’achat d’un mètre carré à hauteur de 1 000 €. Une formule qui a du succès : en quatre mois, 80 000 € ont été récoltés, selon M. Zaoui.

Quiconque construit une mosquée en souhaitant l'agrément de Dieu, « une demeure au Paradis lui sera construite », selon la tradition prophétique. L’argument devrait faire mouche auprès de nombreux musulmans lors de la RAME.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu