Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Quick : un directeur fait circuler un mail raciste, sanctions en vue

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 21 Novembre 2012



Les propos islamophobes circulent sur la Toile mais aussi dans le monde de l’entreprise. Le mail envoyé par le directeur de cinq restaurants Quick de Reims (Champagne-Ardenne) en témoigne.

Claude Louis avait fait circuler, en mars 2011, un mail comportant sur deux pages des propos insultants les maghrébins et les musulmans. Le message, intitulé « les Niktamères » et précédé de la mention « Attention: politiquement incorrect », explique que le Niktamère est « un animal en voie de disparition dans son pays d’origine, le Maghreb » qui « meurt de faim, car il est trop paresseux ».

« Le Niktamère est armé d'un couteau qu'il utilise pour égorger les moutons mais pas seulement. Il répond habituellement au nom de Mohamed, Mouloud, Kader, Rachid ou Mourad. Le jeune Niktamère ne sort que la nuit et se déplace généralement par petit troupeau de 5 ou 6 spécimens. », peut-on également y lire.

C’est une employée d’un restaurant Quick halal de Reims qui a alerté, lundi 19 novembre, le procureur de la République après être tombé par hasard sur ce courriel.

Face à l’indignation suscitée par la médiatisation de ce message, M. Louis s’était rapidement défendu en assurant ne pas être l’auteur de ce contenu nauséabond mais de l’avoir simplement partagé. Il affirme ainsi n'avoir fait que « retransmettre à ses collaborateurs et à titre d'information, un mail, qu'il avait lui même reçu », « intégralement et, sans y rajouter le moindre commentaire. » « C'est peut-être là, mon erreur » a-t-il précisé.

« Humilié » et « bafoué » selon ses propres termes, il s’estime victime d’« une chasse aux sorcières qui n'a aucun fondement ». « Je mets au défi quiconque, dans l'ensemble de mon équipe et depuis 18 ans, de mettre un avant un acte raciste de ma part. », a-t-il déclaré, après avoir présenté ses excuses.

« On retrouve effectivement diverses versions de ce même message, postées bien avant 2011 sur de nombreux forums et blogs », fait ainsi savoir le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui « salue le courage de la mère de famille, employée au service de l'entreprise depuis près de vingt ans, qui a osé s'élever contre ces propos ».

M. Louis ne s’en sortira pas comme cela. « Des mesures seront prises à l’encontre de cet exploitant qui, par son comportement, porte préjudice à l’intégrité de l’enseigne, des 493 restaurants de son réseau et de ses 19 000 collaborateurs », a indiqué le groupe Quick, qui ajoute « condamner avec la plus extrême fermeté les propos contenus dans le mail».

Reste que pour l’enseigne de la restauration rapide qui compte plusieurs restaurants halal,, la publicité n’est pas bonne du tout.

Lire aussi :
Quick : un 23e restaurant halal ouvert
Halal : Quick officialise son partenariat avec la Grande Mosquée de Lyon
Quick halal : « des restaurants normaux », dont les ventes ont doublé
Quick France surfe sur le succès commercial du halal






Loading












Recevez le meilleur de l'actu