Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Quand la famille de Churchill le suppliait de ne pas se convertir à l’islam

Rédigé par La Rédaction | Lundi 29 Décembre 2014



Winston Churchill
Winston Churchill
Des lettres de Winston Churchill récemment découvertes ont mis en lumière un aspect jusqu’alors méconnu de l’ancien Premier ministre anglais. Lady Gwendoline Bertie, alors future épouse de Jack Churchill, le frère, le supplie dans une lettre datée d’août 1907 de « lutter contre » son désir de se convertir à l’islam.

« S'il vous plaît, ne vous convertissez pas à l'islam ; j’ai remarqué votre tendance à vous orientaliser, à devenir un pacha. Je l'ai vu, vraiment », a écrit sa future belle-sœur à Winston Churchill. « Si vous entrez en contact avec l’islam, votre conversion serait inévitable, résistez à cet appel, combattez-le », poursuit-elle.

Les lettres ont été découvertes par Warren Dockter, chercheur en histoire à l’université de Cambridge, dans le cadre de l’écriture de son livre, Winston Churchill et le monde islamique : orientalisme, empire et diplomatie au Moyen-Orient.

Une adhésion à la culture plus qu'à la théologie

L’ancien Premier ministre anglais semblait en outre considérer que christianisme et islam sont égaux, et il montrait un grand intérêt pour l’histoire et l’expansion de l’Empire ottoman. Warren Dockter rappelle aussi qu’il a approuvé en 1940 la construction de ce qui est devenu la mosquée centrale de Londres, à Regent Park, en dépit des critiques.

Si l’objectif était de gagner l’adhésion des pays musulmans pendant la guerre, il s’est félicité devant la Chambre des Communes en décembre 1941 de ce que « beaucoup de nos amis dans les pays musulmans partout à l’est ont déjà exprimé leur grande reconnaissance pour ce cadeau ».

« Churchill n’a jamais sérieusement envisagé de se convertir », modère cependant le chercheur dans The Independent. « A cette époque, il était plus ou moins athée. Il disposait cependant d’une fascination pour la culture islamique qui était courante chez les Victoriens », ces derniers ayant « fortement romancé le mode de vie nomade et la culture de l'honneur dans les tribus bédouines », ajoute Warren Dockter. Il aimait ainsi s'habiller dans des vêtements arabes lors de soirées privées.

L’historien souligne toutefois que l’étude approfondie de l’attitude de Churchill à l’encontre du monde musulman se révèle « en contraste frappant avec le point de vue purement impérialiste et orientaliste de beaucoup de ses contemporains ».

Lire aussi :
Sommes-nous tous des convertis ?
Quand la conversion des stars à l’islam fait polémique
Conversions religieuses et portraits de convertis




Loading














Recevez le meilleur de l'actu