Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Prison ferme pour avoir privé ses enfants d'école

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 9 Juin 2010



Un père de famille, musulman, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Lyon à deux ans de prison, dont un ferme, pour avoir privé ses cinq enfants de soins et d'école. Sa femme, elle, écope d'un an de prison avec sursis. « Privation de soins mettant des enfants en péril » et « défaut de scolarisation », telles ont été les charges retenues.

Installé en banlieue lyonnaise, le couple n'avait jamais envoyé ses cinq enfants à l'école, préférant les garder chez eux, dans un appartement vétuste et aux fenêtres cachées, provoquant chez les enfants un rachitisme avancé. Prévenus en 2005, les services sociaux placent les enfants dans un foyer. Seule l'aînée a par la suite rejoint le domicile familial.

L'avocate qui représente les enfants, Béatrice Cnaton-Bebas, a précisé que cette affaire ne relevait pas directement de la religion, même si les parents s'y rapportaient pour justifier leurs actes. « C'est un problème psychiatrique », « L'expert psychiatre décrit le père de famille comme un despote, paranoïaque, qui cherche une emprise sur tout le monde », a-t-elle dit, selon Reuters. Les parents « ne pensaient pas faire de mal », plaide l'avocat du couple.

Malheureusement, l'utilisation de l'islam pour justifier des pratiques éducatives peu recommandables n'est pas nouvelle : le cas lyonnais n'est ni le premier ni le dernier...





Loading












Recevez le meilleur de l'actu