Connectez-vous S'inscrire






Religions

Prêts pour le Ramadan 2010 ?

Rédigé par Leïla Belghiti | Vendredi 26 Mars 2010

Il suffit que les beaux jours ensoleillés aient pointé le bout de leur nez, pour que déjà les vacances d'été bourdonnent aux esprits. Cet été, pour les musulmans, ne sera pas comme les autres. Mi-août, le Ramadan (période de jeûne) s'invite au calendrier estival. Si les uns sont ravis à l'idée de pouvoir passer une bonne moitié du jeûne en vacances et en famille, d'autres appréhendent sa venue. C'est le cas, surtout, du secteur touristique, dans les pays musulmans.



Prêts pour le Ramadan 2010 ?
Chaque année, la date du début du Ramadan change, suivant le calendrier lunaire. Il est ainsi prévu qu'il débute cette année le 11 août, pour se terminer le 10 septembre. Des dates déjà notées dans les agendas de nombreux musulmans, qui attendent impatiemment la venue du mois sacré. Les calendriers et horaires de prières spécial Ramadan 2010 ont déjà pignon sur le Net.

Ramadan et vacances

En pleines vacances scolaires, le Ramadan tombe bien, ou mal. C'est selon... Pour Zohra, qui se rend au Maroc – son pays d'origine – tous les ans pendant cette période de l'année, « ça tombe très bien ! », se réjouit-elle. « L'ambiance du Ramadan au Maroc est exceptionnelle », nous explique celle qui s'envolera pour Marrakech. La chaleur ? « On ne la sent pas, quand on est dans l'ambiance, c'est supportable », nous confie-t-elle.

Pas pour Naïma, dont les parents sont originaires d'une petite contrée kabyle. Elle préfère le passer en France, où elle a ses petites habitudes, comme aller se recueillir le soir à la mosquée, chose impossible dans le village natal de ses parents. Les billets d'avion sont pris : retour le 15 août.

Casse-tête

Le cas de Naïma est un véritable casse-tête pour les agences de voyages et le secteur touristique des pays du Maghreb, première destination moyen-courrier des vacanciers européens. Le tourisme constitue une première source de revenus pour de nombreux pays.

Dans un contexte économique fragilisé, 2009 n'a déjà pas été un cru exceptionnel pour les pays du Maghreb, le Maroc enregistrant tout de même une légère augmentation du flux de touristes (+ 9 %), dû notamment à l'ouverture du ciel aérien et aux offres de billets low-cost.

L'an dernier, le Ramadan avait commencé fin août, au moment où les touristes rejoignaient leurs pays. Bar et restaurants fermés la journée (sauf dans les hôtels), moins de circulation et d'activité marchande, le changement d'atmosphère est « spectaculaire », note André, qui a vécu la transition avant et post-Ramadan au Maroc l'été dernier.

Adapter l'offre

« Avec la date du Ramadan qui s’avance peu à peu dans l’été, la planification des voyages culturels devient de plus en plus difficile », note Aziz, directeur d'une agence de voyages. « Août 2010 ne sera sans doute pas très fructueux », nous confie-t-il, « les agences spécialisées dans les excursions devront forcément prendre en compte le Ramadan et l'adapter à leur programme, car la clientèle est désormais souvent pour un quart musulmane ».

Mezgarne.com, un site qui propose des circuits au Maroc, s'y est pris dès 2009, en préparant « des circuits un peu aménagés dans leurs horaires et leurs trajets, et surtout une offre pour ceux qui, musulmans, voudraient passer des vacances tranquilles au Maroc : une sélection d’hôtels et de riads où l’on peut rester en famille, prendre le ftour, et des excursions plus courtes qu’à l’habitude, pour intégrer aussi les horaires de prière et de jeûne », indique l'agence.

De 2010 à 2015, le Ramadan glissera peu à peu dans le calendrier jusqu'à commencer en juillet, comme c'est le cas tous les 35 ans environ. La dernière fois que c'est arrivé, le tourisme n'était pas encore à la pointe. « Il va falloir se ménager », conclut Aziz.







Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu