Connectez-vous S'inscrire






Politique

Pourquoi Dalil Boubakeur boycotte le dîner du CRIF 2016

Rédigé par La Rédaction | Lundi 7 Mars 2016



Le 24 février 2015, le président François Hollande avait réconcilié les présidents du CFCM et du CRIF.
Le 24 février 2015, le président François Hollande avait réconcilié les présidents du CFCM et du CRIF.
Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, a annoncé lundi 7 mars, son refus de participer au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), confirme-t-on auprès de Saphirnews. Une interview du président du CRIF au micro d'Europe 1 en est une nouvelle fois la cause. Mais cette fois ci, ce ne sont pas des propos outrageants envers les musulmans qui sont à l'origine de la bouderie. Roger Cukierman a jugé qu'Anouar Kbibech, à la tête du CFCM depuis l'été 2015, est « beaucoup plus dynamique, ouvert » que son prédécesseur.

En février 2015, le CFCM, présidé alors par Dalil Boubakeur, avait décidé de boycotter la grande messe politique du CRIF dont le président Roger Cukierman avait attribué « toutes les violences » antisémites aux jeunes musulmans.

« Cette déclaration publique avait indigné les membres du bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM) et l’ensemble des musulmans de France, notamment les jeunes. Aussi le bureau du CFCM avait décidé unanimement de décliner l’invitation du président du CRIF à ce dîner annuel », indique Dalil Boubakeur dans un communiqué, rappelant ainsi qu'il n'était pas le seul à refuser de participer au dîner l'an passé. Une clarification qu'un des proches de Dalil Boubakeur, sollicité par Saphirnews, estime nécessaire car les propos de Roger Cukierman à l'égard du recteur ne sont pas étrangers à l'épisode du boycott en 2015.

Pas d'excuses publiques mais « l’incident est derrière nous »

Alors que Roger Cukierman n'a pas présenté à ce jour d'excuses publiques pour ses déclarations antimusulmanes, les présidents du CRIF et du CFCM avait acté leur réconciliation dès le lendemain à l'issue d'une réunion à l'Elysée avec François Hollande.

Dalil Boubakeur estime encore aujourd'hui que l’incident est clos : « Rien de semblable n’est venu agiter depuis les relations entre le CFCM et le CRIF et nous pensons que l’incident est derrière nous. Nous pensons également que les deux communautés nationales que ces institutions représentent doivent maintenir des rapports fraternels et s’unir contre toutes les déclarations et actes antisémitiques ou anti-musulmans d’où qu’ils viennent. »

Lors d’un récent débat des Amis du CRIF en janvier, Roger Cukierman faisait part de l’amélioration des relations entre les deux institutions : « Depuis l'arrivée à la tête du CFCM d'Anouar Kbibech, nous avons vraiment le sentiment que les choses ont changé. » Le président du CFCM sera, pour sa part, bien présent au dîner du CRIF.

Lire aussi :
Le CFCM boycotte le dîner du CRIF, une décision « irréversible » après les propos de Cukierman
Le CRIF et le CFCM réconciliés par l’entremise de François Hollande
Auprès du CRIF, Manuel Valls envisage des mesures contre le mouvement BDS
Une expo sur le quotidien des Palestiniens fait enrager le CRIF
Une rencontre « amicale » entre les dirigeants du CRIF et du CFCM
Parler d’un massacre à Gaza est disproportionné, dixit le CRIF




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu