Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le CRIF et le CFCM réconciliés par l’entremise de François Hollande

Rédigé par | Mardi 24 Février 2015



Le Conseil français du culte musulman (CFCM) n’a été fâché que le temps d’un dîner, celui du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) qui s’est tenu lundi 23 février.

Le CFCM avait décidé de boycotter la grande messe annuelle du CRIF après les propos de son président Roger Cukierman, qui a accusé les jeunes musulmans d’être à l’origine de « toutes les violences » antisémites en France.

Le chef de l'Etat n’a pas condamné les propos stigmatisants alors même qu’il rappelait, lors de son discours au CRIF, que les profanations de tombes juives à Sarre-Union (Bas-Rhin) ont été commises par des « Français de souche ». Sans dire mot, il a préféré convoquer le président du CRIF et le président du CFCM Dalil Boubakeur à l’Elysée pour les réconcilier afin de « rassembler les Français » et faire en sorte qu'« il n'y ait aucun doute sur notre volonté commune de lutter ensemble contre le racisme, contre l'antisémitisme ».

Bien que Roger Cukierman ne regrette rien de ses déclarations, Dalil Boubakeur a accepté d'échanger une poignée de mains avec le président du CRIF à l'issue de leur entretien à l'Elysée.

« Nous savons l'un et l'autre que nous sommes sur le même bateau et nous devons nous unir », a déclaré ce dernier à la sortie de l'Elysée. « Nous avons voulu apporter l'apaisement nécessaire afin que les fidèles de nos deux communautés puissent à nouveau partager le principe de la convivialité et du vivre-ensemble », a déclaré le recteur de la Grande Mosquée de Paris à la presse, en soulignant la « peine des musulmans de France qui ont souffert des mots prononcés ». Une position qui ne manque pas d'être incomprise parmi les musulmans, qui attendaient du CFCM une ferme position contre des propos irresponsables.

Lire aussi :
Boycott du dîner du CRIF : l’UOIF salue la décision du CFCM
Islamophobie : les propos de Roger Cukierman « inqualifiables » pour le CCIF
Le CFCM boycotte le dîner du CRIF, une décision « irréversible » après les propos de Cukierman
Le « franco-fascisme » existe ? Mohammed Moussaoui répond à Valls
L’appel de Valls à combattre « l’islamo-fascisme » passe très mal


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading












Recevez le meilleur de l'actu