Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Paris vote une aide au retour aux Tunisiens

Rédigé par La Rédaction | Mardi 12 Juillet 2011



La Ville de Paris prévoit d’accorder une aide au retour de 700 euros aux migrants tunisiens désireux de rentrer dans leur pays. Cette somme est destinée à compléter les 300 euros accordés par l’Office français d’immigration et d’intégration, dans le cadre d’un retour humanitaire (au lieu des 2 000 euros généralement accordés pour un départ volontaire).

Cette résolution, prise par le Conseil de Paris le 11 juillet, entérine également l’octroi d’un enveloppe de 500 000 euros aux associations d’aide aux migrants. Un plan d’urgence qui serait valable jusqu’au 31 août pour faire face à la situation dramatique de certains Tunisiens, arrivés à Paris après la révolution de jasmin.

En marge du Conseil, l’adjointe socialiste en charge de l’intégration, Pascale Boistard, a fustigé la politique du gouvernement face à ces migrants : « Non seulement le gouvernement refuse d’assurer la plus simple aide humanitaire, mais en plus il empêche ces personnes de revenir chez elles, alors que certaines le souhaitent. »

Depuis plusieurs mois, les migrants tunisiens font l'objet d'une véritable "chasse à l'homme" à travers la capitale. Les autorités se renvoient les responsabilités dans cet imbroglio, alors qu'expulsions et arrestations abusives se multiplient. Les associations humanitaires tentent de faire face à une situation qui a déjà fait beaucoup de bruit, notamment avec les Tunisiens du 36 rue Botzaris, du nom d'un ancien bâtiment du parti de Ben Ali désormais annexe de l'ambassade tunisienne à Paris.

Lire aussi :
Les migrants tunisiens chassés d’un gymnase parisien
Place Mohamed Bouazizi : une inauguration sous haute surveillance
Documents compromettants au 36 rue Botzaris
Les migrants tunisiens de Paris en situation d’urgence
Tunisie : Ben Ali, la fin d’un règne sans partage




Loading














Recevez le meilleur de l'actu