Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nadir Dendoune : les journalistes irakiens réagissent

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 8 Février 2013



Plus de deux semaines après la mise en détention de Nadir Dendoune à Bagdad, le Syndicat national des journalistes irakiens n'a de cesse de manifester sa solidarité pour réclamer la libération immédiate du journaliste français. Celui-ci, accusé d’avoir pris des photos « sensibles » selon la police irakienne, n’a toujours pas été inculpé à ce jour.

« Sa détention arbitraire prouve que la loi n'est pas au dessus de tout dans notre pays et que nos forces de sécurité ne la respectent pas car Nadir aurait déjà dû être jugé si cette loi avait été respectée. Mais le juge qu'il a vu après 12 jours de détention a maintenu son emprisonnement sous prétexte que l'enquête n'était pas terminée, pourtant nous ne savons pas sur quel texte juridique s'est appuyé le juge pour le maintenir en détention », fait savoir, vendredi 8 février, le Syndicat par voie de communiqué, pour qui cette affaire n’est pas bonne « pour l'image de l'Irak et de sa Constitution qui garantit pourtant le droit à se défendre ».

« Que cachent nos forces de sécurités de si important au point qu'il est interdit de le montrer ? », s’interroge-t-il. « Nous demandons à tous les journalistes d'Irak de soutenir notre cause car nous sommes tous susceptibles d'utiliser un appareil photo dans nos rues. A l'avenir, nous devons ne plus accepter d'arrestations, comme celle de notre confrère Nadir Dendoune. »

Le ministère français des Affaires étrangères, qui a convoqué, jeudi 7 février, l'ambassadeur irakien, a également appelé à la libération du journaliste « dans les meilleurs délais ».

Lire aussi :
Nadir Dendoune, un « tocard » brillant au fond d’une cellule en Irak
Irak : Nadir Dendoune menotté et présenté à un juge
Irak : RSF préoccupé du sort de Nadir Dendoune





Loading














Recevez le meilleur de l'actu