Connectez-vous S'inscrire






Arts & Scènes

« Made in Paradise », une pièce Made in Public

Rédigé par Pauline Compan | Mardi 17 Janvier 2012

La peur de l’islam mise en scène. Avec la pièce « Made in Paradise », Yan Duyvendak, Omar Ghayatt et Nicole Borgeat explorent les rapports houleux et fascinants entretenus entre l’Orient et l’Occident. Organisée en différentes saynètes, « Made in Paradise » est avant tout une pièce participative. Le but du jeu : désamorcer la peur de l’Autre, en amenant les spectateurs à prendre une part active dans le déroulement de la pièce. Séance le samedi 21 janvier prochain à la « mosquée-caserne » de la porte de la Chapelle.



Yan Duyvendak dans « Made in Paradise ».
Yan Duyvendak dans « Made in Paradise ».
A 19 h 30, samedi 21 janvier prochain, ce que l'on nomme désormais communément la nouvelle « mosquée-caserne » de la porte de la Chapelle (Paris 18e, plus précisément à la Porte des Poissonniers) vivra une troisième vie sous la forme d’une scène de théâtre.

Les comédiens de la pièce à succès « Made in Paradise » vont envahir les murs, à l’initiative de l’Institut des cultures d’islam (ICI). Alors, « Allons-nous tous mourir…de peur ? », comme l’indique le sous-titre de cette pièce participative originale ?

« Made in Paradise », une pièce Made in Public

Déconstruire les clichés

Sur la scène, le Suisse Yan Duyvendak et l’Egyptien Omar Ghayatt proposent au public un vote à main levée. Ils choisiront ainsi cinq saynètes parmi les onze développées par les deux artistes avec leur complice Nicole Borgeat.

Terrorisme, femmes voilées, islamisation de la société, rapport à l’identité... les acteurs entraînent le public dans un tourbillon de thèmes, très sensationnalistes et médiatiques, pour tenter de déconstruire le regard que chacun porte sur l’autre. Un choc des civilisations salutaire et un travail résolument ancré dans un monde post-11-Septembre.

La pièce évoque cette double peur de l’Autre, de la double incompréhension qui ronge les rapports Orient-Occident, mais aussi des espérances communes et des rencontres, ciment d’une vie épanouie. Jouer ce théâtre dans ce nouveau lieu de culte, c’est « interroger les clichés » et révéler les rapports complexes existant entre la France et l’islam, affirme, pour sa part, Véronique Rieffel, directrice de l’Institut des cultures d’islam.

Cette représentation clôt la saison américaine de l’ICI qui expose Islam & the City depuis le 7 septembre 2011, à l’occasion des dix ans du 11-Septembre.



Infos pratiques :
Représentation le samedi 21 janvier à la mosquée « caserne » de la Porte de la Chapelle : 1, av. de la Porte des Poissonniers, Paris (18e).
Tarif : 16 € / 11 € réduit – avec repas.
Réservations obligatoires sur le site de l'ICI






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu