Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Londres : les suspects du meurtre d'un soldat jugés

Rédigé par La Rédaction | Mardi 19 Novembre 2013



Le procès des deux Britanniques accusés du meurtre du soldat Lee Rigby, en mai dernier, s’est ouvert lundi 18 novembre devant le tribunal londonien du Old Bailey.

Michael Adebolajo et Michael Adebowale, les deux accusés d'origine nigériane convertis à l’islam, sont accusés d'avoir renversé en voiture avant d'asséner Lee Rigby de coups de couteau en public, le 22 mai dernier à Londres.

Des passants avaient filmé avec leur téléphone portable cette scène d’horreur. Sur une des vidéos, un des suspects disait avoir agi « au nom d'Allah » mais aucune image ne peut, à présent, être diffusée car la loi britannique interdit que tout fait susceptible d'influencer les jurés soit publié avant leur présentation au tribunal.

Les deux suspects sont également accusés de détention illégale d’arme à feu, et Michael Adebolajo est inculpé de tentative d'assassinat sur deux policiers qui tentaient de l’interpeller peu après les faits. Les accusés ont tous deux plaidé non coupable. Leur procès, qui doit durer trois semaines, est placé sous haute sécurité.

Le meurtre du soldat Lee Rigby avait déclenché une vive émotion dans le pays. Le Premier ministre britannique David Cameron avait condamné un acte « terroriste ». Pour les musulmans du Royaume-Uni, ce crime avait eu de violentes répercussions. Ainsi, le pays a connu une explosion des actes islamophobes, notamment contre les mosquées.

Lire aussi :
Islamophobie : un terroriste et meurtrier raciste condamné à la perpétuité
Londres : manif anti-islam et mosquées attaquées après un meurtre « terroriste »
Meurtre à Londres : une « trahison de l’islam » pour Cameron




Loading












Recevez le meilleur de l'actu