Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Les ennemis musulmans de l’islam

Rédigé par Gokhan Bacik | Jeudi 14 Février 2013

L’action destructrice menée par les groupes extrémistes au Mali rappelle que l’existence de mouvements intégristes musulmans est avant tout une menace pour l’islam et ses fidèles. D’après le chroniqueur Gökhan Bacik, les musulmans ont la responsabilité de dénoncer ce fléau et de lui faire face.



Les ennemis musulmans de l’islam
Les musulmans, ou les organisations islamiques, doivent assumer cette réalité simple qu’il y a à travers le monde des organisations musulmanes intégristes qui ont de l’islam des interprétations fausses. La menace intégriste n’est pas une simple expression du jargon impérialiste, inventée par un Occident soucieux de servir au mieux ses intérêts.

Force est de constater en effet que nombreuses sont les organisations islamiques intégristes qui ont contribué paradoxalement à rendre possibles des agressions occidentales. Force est également de constater que l’intégrisme chez les musulmans possède sa propre source ontologique, et qu’elle est distincte de l’Occident impérialiste.

Aujourd’hui, c’est la vaste communauté des musulmans qui est au premier chef menacée par les musulmans intégristes. Il faut le répéter : les organisations intégristes dans le monde musulman constituent avant tout une menace pour la communauté musulmane. Cette dernière a dès lors le devoir de les dénoncer. On apprend qu’au Mali les gens prient dans les mosquées pour que la France intervienne pour stopper l’avance des groupes intégristes. C’est là à la fois un symbole et la preuve que l’intégrisme constitue d’abord une menace pour les musulmans eux-mêmes.

Une menace sous-estimée chez les musulmans

Il y a pourtant deux erreurs stratégiques que font beaucoup de ceux qui dans le monde musulman ignorent la menace intégriste.

La première consiste à nier qu’une telle menace existe. En Turquie, des islamistes de premier plan rejettent cette idée selon laquelle l’intégrisme islamique serait une menace pour les musulmans eux-mêmes. Et l’affirmation contraire est vue comme une exagération de l’Occident, destinée à légitimer ses politiques interventionnistes.

L’autre erreur stratégique consiste à refuser l’idée que les intégristes puissent avoir une fausse interprétation de l’islam. Je n’emploie pas ici le qualificatif de faux de manière partisane dans ce qui serait un débat sur la foi islamique. Non, je l’emploie simplement pour affirmer que ni la violence, ni le meurtre ne sont en islam des pratiques acceptables. D’autres islamistes reconnaissent l’existence d’une menace, mais refusent de dénoncer les intégristes qui en sont pourtant à l’origine. Cette attitude nuit à l’image de l’islam et des musulmans. C’est là une réalité que ceux qui refusent de dénoncer les intégristes préfèrent ne pas affronter.

Il est grand temps que les musulmans rejettent l’intégrisme de manière catégorique. Le radicalisme a détruit l’Afghanistan, affaibli le Pakistan, et il pourrait bientôt détruire la Syrie. L’ensemble de la communauté musulmane doit reconnaître qu’il existe des groupes religieux dont les interprétations de l’islam sont aussi fausses qu’inacceptables. Qu’il s’agisse d’une affaire intérieure, d’une opposition musulmans contre musulmans, c’est là un phénomène observable.

Les responsabilités saoudienne et iranienne

Bien qu’ils soient peu nombreux, en effet, les intégristes attirent facilement et rapidement l’attention de l’opinion mondiale par leurs actions spectaculaires.

Ajoutons à cela le fait que certains Etats, l’Iran et l’Arabie saoudite, notamment, ont des pratiques pour le moins indécentes, comme celle de couper la main des voleurs en public. C’est là une autre illustration de cette mésinterprétation grossière de l’islam. Les politiques saoudiens et iraniens devraient se rendre compte qu’ils ne font pas que couper les mains de pauvres gens, mais qu’ils coupent aussi, par là même, celles de l’ensemble de la communauté des musulmans, de l’ensemble de la Oumma. Couper les mains d’un homme en public est un acte proprement pornographique. Ce n’est certainement pas un comportement islamique. Il s’agit là d’un acte scandaleux qui porte gravement préjudice à l’islam.

On ne saurait imaginer pire moyen de nuire à l’image de l’islam que le spectacle de musulmans puissants couper les mains de musulmans démunis.

La solution viendra de l’islam

Face aux nombreuses manifestations de l’intégrisme musulman, on peut affirmer que les principaux problèmes de l’islam viennent de ses ennemis musulmans. Ces musulmans qui perpétuent des pratiques inacceptables, qui perpétuent la violence, sont tout simplement les ennemis musulmans de l’islam.

Certes, combattre ces ennemis-là n’est pas chose aisée. Néanmoins, les organisations islamiques ont ici une responsabilité particulière, et doivent être les premières à les combattre.

Laisser ce rôle aux organisations laïques ne ferait en effet que renforcer les groupes intégristes. Les organisations religieuses sont dès lors, et en toute logique, le seul remède possible à l’intégrisme.






Loading














Recevez le meilleur de l'actu