Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le guide spirituel de la confrérie soufie des Boutchichis est mort

Rédigé par | Mercredi 18 Janvier 2017



Le guide spirituel de la confrérie soufie des Boutchichis est mort
Cheikh Hamza al-Boutchichi, une des figures du soufisme marocain, a rendu l’âme à l’âge de 95 ans, mercredi 18 janvier, au centre hospitalier d’Oujda, au Maroc.

Né à 1922, ce dignitaire religieux très respecté avait hérité en 1972, après le décès de son père Abbas, de la gestion de la confrérie (tariqa) des Boutchichis, basée à Madagh, dans le nord-est du Maroc. Sous la protection du roi Hassan II, le leader a réformé et libéralisé les pratiques de ses disciples. La tariqa boutchichiya est aujourd’hui l’une des plus puissantes du pays et l'une des plus connues dans le monde.

En 2011, elle s’est distinguée en appuyant les manifestations de soutien au roi Mohammed VI durant le Printemps arabe. Organisant régulièrement des célébrations du Mawlid commémorant la naissance et la vie du Prophète Muhammad, la confrérie, qui rassemble plusieurs centaines de milliers de disciples, est régulièrement prise à partie par des groupes salafistes.

Ses funérailles sont prévues à Madagh. C'est désormais Jamal Eddine al-Boutchichi, le fils aîné du cheikh Hamza, qui succède à la direction de cette confrérie religieuse après avoir été dûment désigné par son père de son vivant.

Lire aussi :
Abd Al Malik : « C’est l’islam qui m’a fait aimer la République et mon pays, la France »
Abd Al Malik : « Ma force personnelle me vient de l'islam »
Appel au Rassemblement des soufis de France
Les musulmans à la (re)découverte d'Abdessalam Yassine à Mulhouse




Loading














Recevez le meilleur de l'actu