Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le dévoilement, l’étape pour devenir Française selon François Hollande

Rédigé par | Mercredi 12 Octobre 2016



Le dévoilement, l’étape pour devenir Française selon François Hollande
Un président ne devrait pas dire ça... C’est un François Hollande sans langue de bois qui fait soudainement son apparition aux Français à travers ce livre à paraître jeudi 13 octobre. Signé des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, l’ouvrage relaye les positions de l’actuel chef de l’Etat sur des sujets variés à travers plusieurs entretiens obtenus de lui ces dernières années.

Le président choque à travers ses propos sur l’islam et les musulmans. « Qu'il y ait un problème avec l'islam, c'est vrai. Nul n'en doute », a-t-il, entre autres, déclaré. « Il y a un problème avec l'islam, parce que l'islam demande des lieux, des reconnaissances. Ce n'est pas l'islam qui pose un problème dans le sens où ça serait une religion qui serait dangereuse en elle-même, mais parce qu'elle veut s'affirmer comme une religion dans la République », juge-t-il. Ni plus, ni moins que les autres cultes pourtant.

Se dévoiler pour « devenir Française »

Sur le voile et à l’occasion de polémiques à l’image de celle qui a porté sur le burkini, François Hollande ne s’exprime publiquement que très peu. Sa position est aujourd’hui davantage clarifiée grâce au livre. Contrairement à ce que lui attribue la droite, il est loin, même très loin, de faire l’apologie du voile.

Selon lui, « la femme voilée d'aujourd'hui sera la Marianne de demain ». « Parce que d'une certaine façon, si on arrive à lui offrir les conditions de son épanouissement, elle se libérera de son voile et deviendra une Française, tout en étant religieuse si elle veut l'être, capable de porter un idéal », détaille-t-il lors d'un échange avec les journalistes.

A ses yeux, l’épanouissement de la femme musulmane voilée passera donc... par son dévoilement dans la mesure où le port du voile est assimilé à une forme d’asservissement. Une position similaire à son Premier ministre Manuel Valls, qui n’est pas avare de paroles sur le sujet. Pire encore, il affirme que tant qu’une femme musulmane porte le foulard, elle n’est pas Française.

« Finalement, quel est le pari que l'on fait ? C'est que cette femme préférera la liberté à l'asservissement. Que le voile peut être pour elle une protection, mais que demain elle n'en aura pas besoin pour être rassurée sur sa présence dans la société », déclare François Hollande. Le meilleur moyen pour l'Etat de rassurer les femmes musulmanes quant à leur présence est plutôt de leur garantir un épanouissement en France, quel que soit le choix qu'elles opèrent en toute liberté et conscience. Ce que les valeurs républicaines exprimées dans la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » sont sensées leur promettre.

Lire aussi :
De Women Sense Tour à Lallab : « Révolutionner l’image des femmes musulmanes »
Bonnet phrygien vs hijab, l'intégration selon Nadia Hamour
Marianne voilée : Valeurs actuelles condamné pour sa Une islamophobe
Sorties scolaires : François Hollande opposé aux mères voilées


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading














Recevez le meilleur de l'actu