Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le Nobel de la Paix 2012 décerné à une Europe en crise

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Octobre 2012



Surprise. Le prix Nobel de la Paix 2012 a été décerné, vendredi 12 octobre, à l’Union européenne. Le comité salue ainsi le rôle de l’institution, née au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans la promotion de « la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe » depuis la création en 1957 de la Communauté économique européenne (CEE), devenue UE en 1993.

Cette décision a surpris, même parmi les pro-européens, à l’heure où l‘Europe est secouée par une grave crise économique. Alors que l’Espagne, l’Italie ou encore la Grèce traversent des difficultés socio-économiques sans précédent, les Etats membres n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur la solution.

Ils ne sont pas plus d'accord entre eux lorsqu'il s'agit des affaires étrangères. Parce que chacun souhaite garder ses prérogatives en la matière, l'UE n'a en effet pas réussi jusque là à s'imposer véritablement sur la scène internationale dans le règlement des conflits comme ceux du Proche et Moyen-Orient.

Plus encore, c’est une crise de légitimité à laquelle elle fait face depuis des années : les peuples européens n'ont jamais été aussi éloignés des dirigeants que ce jour. Preuve en sont des taux de participation très faibles des Européens constatés à chaque élection, tous les cinq ans, du Parlement européen.

L'Académie du prix Nobel a souhaité toutefois récompensé une philosophie qui a conduit les Etats membres de l'UE à ne plus se faire la guerre depuis 1945. Cependant, elle n'a pas empêché à des guerres d'éclater à ses frontières, notamment aux Balkans dans les années 1990. Il a fallu une intervention de l'OTAN et des Etats-Unis pour mettre fin à cette guerre régionale qui aura coûté la vie à plus de 200 000 personnes.

Ironie du jour : le prestigieux prix a été attribué à Oslo, capitale de la Norvège qui ne fait pas partie de l'UE, ses habitants demeurant contre l'adhésion de leur pays au projet européen. Deux référendums à ce propos ont d'ailleurs été rejetés en 1972 et en 1974.

Lire aussi :
Massacre de Srebrenica : plainte contre l’ONU des victimes
Les Philippines s'engagent vers une paix durable avec les musulmans
Obama : son Nobel l’attend au tournant




Loading












Recevez le meilleur de l'actu