Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le CSA saisi des propos polémiques d'Ivan Roufiol sur les musulmans

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 26 Avril 2017



© Conseil supérieur de l’audiovisuel
© Conseil supérieur de l’audiovisuel
Après des propos controversés sur la chaîne CNEWS en direct sur les jeunes musulmans habitants les quartiers populaires, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a décidé d’instruire un dossier contre l'éditorialiste du Figaro Ivan Rioufol.

Le gendarme des médias, qui a reçu une quarantaine de signalements, a confirmé, mardi 25 avril, une information annoncée par Buzzfeed. Ivan Rioufol avait déclaré que « 27 % des Français musulmans se réclamaient au bout du compte de l'idéologie de l'État islamique et 50 % des jeunes musulmans des cités », disant s’appuyer sur une enquête de l'Ifop pour l'Institut Montaigne.

Le journaliste a déclaré à l’AFP qu’il regrette une « intimidation » qu’il « estime scandaleuse, instrumentalisée par une minorité religieuse ». Il persiste et signe ses propos : « Dire que 50% des jeunes musulmans ont une pratique de l'islam "rigoriste" et "ont adopté un système de valeurs clairement opposé aux valeurs de la République" est un fait relevé dans cette étude de l'institut Montaigne. Rapprocher cela de l'idéologie de l'Etat islamique qui applique la charia relève de ma liberté de commentaire ».

« En aucun cas, les conclusions de notre enquête ne peuvent nourrir votre propos », a répondu, mardi 25 avril, l’Institut Montaigne. « L’ensemble sociologique qui a été constitué suite à l’enquête est par essence complexe. Il n’est en aucun cas parfaitement homogène. Il n’a pas adopté une posture unique. Surtout, il n’a pas été interrogé sur Daesh. »

Lire aussi :
Le CSA saisi contre l’apparition télévisée de Farid Benyettou
Polémique Rossignol sur les femmes voilées : Jean-Jacques Bourdin épinglé par le CSA
Le CSA met en garde RTL et France 5 face à Eric Zemmour




Loading












Recevez le meilleur de l'actu