Connectez-vous S'inscrire






Société

Lallab célèbre son premier anniversaire sous le signe de la sororité

Rédigé par | Samedi 29 Avril 2017

Lallab souffle sa première bougie et organise pour l'occasion un festival samedi 6 mai à Paris. L'heure d'un bilan d'étape pour une jeune association pleine d'ambitions qui participe au renouveau du féminisme en France.



Lallab célèbre son premier anniversaire sous le signe de la sororité
Lallab est en effervescence. L’association féministe et antiraciste fête sa première année d’existence en organisant, samedi 6 mai, un festival sous le signe de la sororité à La Bellevilloise, dans le 20e arrondissement parisien, afin de célébrer « la solidarité féminine, celle qui rassemble car elle célèbre les femmes venues de tous les horizons et nous fait nous tenir en bloc commun pour mieux faire entendre nos voix et être plus fortes ». Une solidarité qui se veut donc ancrée dans une approche intersectionnelle et inclusive du féminisme visant à mieux lutter contre les discriminations et à promouvoir la pluralité des identités.

Le combat pour une sororité inclusive

C’est le sens du travail mené depuis 2016 par l’association dont les fondatrices Sarah Zouak et Justine Devillaine sont à la tête après avoir réalisé en 2015 le premier épisode du documentaire Women Sense Tour en Tunisie.

En un an, des projections-débats par dizaines ont été organisées à travers la France avec, toujours, un très bel accueil du public à chaque étape de la tournée de Lallab. En parallèle, l’association, qui revendique près de 200 bénévoles, ne ménage pas ses efforts pour valoriser le parcours de femmes musulmanes françaises à travers la publication de portraits qui viennent bousculer des préjugés. Des ateliers de sensibilisation en milieu scolaire sont aussi élaborés.

« Notre combat va bien au-delà des droits des femmes musulmanes, puisque nous considérons que chaque femme est la plus à même de décider des conditions de son émancipation. Personne, pas même une autre femme, aussi bienveillante soit-elle, ne doit décider pour elle », rappelle, à l’occasion du festival, Lallab, mis à l'épreuve - réussi - lors diune itervention télévisée face à Manuel Valls en janvier dernier.

Rencontres et échanges en perspective

Pour marquer le coup, beau programme en perspective. Outre les animations qui ponctueront l’événement, sont organisés dès 14h des talks inspirants de féministes musulmanes comme l'entrepreneure Mariame Tighanimine, qui fut fondatrice de Hijab & the City,, Ismahane Chouder du CFPE, et les militantes des Féministes contre le cyberharcèlement Wissale Achargui et Coumba Samake.

Au programme également, une table ronde animée par Saphirnews évoquera l'art et la culture comme moyen de réappropriation de son récit en tant que femmes avec l'écrivaine Rachel Khan, l'illustratrice de BD Maeril, ou encore la réalisatrice et blogueuse Grace Ly. Le tout sous le marrainage d’Asma Lamrabet, directrice du Centre d’études et de recherches sur la question des femmes dans l’islam (CERFI) à Rabat, au Maroc.

Pour en savoir plus sur cet événement

Pour aller à la rencontre de Lallab à La Bellevilloise, s’inscrire au Festival ici

Lire aussi :
De Women Sense Tour à Lallab : « Révolutionner l’image des femmes musulmanes »
La laïcité, la liberté et le voile : le débat entre Valls et une féministe musulmane (vidéo)
Lallab, soyons créatrices de nos récits !


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading














Recevez le meilleur de l'actu