Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La préfecture du Rhône signale à la justice un cas de discrimination

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 8 Juin 2011



La LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) a saisi la préfecture du Rhône sur un cas de discrimination à l’embauche flagrant.

Le préfet délégué à l’égalité des chances, Alain Marc, a alors déclaré au Progrès que « les faits sont clairs et avérés. Pour nous, services de l’Etat, il n’était pas imaginable de ne pas transmettre ce dossier à la justice. » Une décision en accord avec l’article 40 du Code de procédure pénale qui régit le signalement des cas de discriminations caractérisées.

Les faits remontent à la mi-mai 2011. Ali (un nom d’emprunt), est électricien. Au chômage, ce père de famille habitant Lyon, répond à une annonce du Pôle Emploi pour un poste d’électricien. Il recevra une réponse négative sous prétexte que « le recrutement est clos ». Ali décide de tester ce motif et envoie alors une lettre de motivation et un CV identiques aux siens mais sous un nouveau nom, à consonance française. Convoqué à un entretien, il s’y rendra accompagné d’un représentant de la LICRA. Ali a porté plainte le 25 mai dernier, l’entreprise, quand à elle, évoque un « mauvais concours de circonstances ».

Lire aussi :
Discriminations : Adecco condamnée en Belgique
365muslim : une application smartphone pour combattre les préjugés
Discriminations : les musulmans, maltraités en prison
Discrimination : son foulard l'empêche d'entrer dans l'école de son fils





Loading












Recevez le meilleur de l'actu