Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La mosquée de Saint-Etienne n'est plus solidaire de l’appel contre le CFCM

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 21 Juin 2013



A peine lancée, déjà contestée. La Grande Mosquée Mohammed VI de Saint Étienne a décidé, mercredi 19 juin, de se retirer de la structure « Mosquées et Musulmans Solidaires », à l’initiative de l’Appel du 18 juin pour un islam de France, a-t-on appris auprès du recteur Larbi Marchiche.

L’appel lancé par le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, et signé notamment par M. Marchiche dénonce « la faillite du Conseil français du culte musulman (CFCM) » à l’issue des dernières élections du 8 juin. « L’absence de débat démocratique en son sein est la principale caractéristique de la marque de fabrique du CFCM », pouvait-on lire.

Si « la Grande Mosquée Mohammed VI a manifesté son mécontentement par rapport au concept CFCM tel qu'il a été imposé dans le paysage de l'islam de France », elle ne juge « pas opportun de s'engager dans une démarche de création d'une nouvelle institution tel que cela à été annoncé », affirmant que la mosquée est « indépendante et libre dans ses stratégies d'action ».

Le Maroc, propriétaire de la mosquée, aurait-il pu influer sur la décision pour éviter toute structure concurrente au CFCM où domine jusqu’à présent le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du royaume chérifien ? Toujours est-il que Larbi Marchiche clame haut et fort son indépendance. Son désistement est un camouflet pour M. Kabtane qui souhaitait l’émergence d’une structure alternative et crédible au CFCM.

Lire aussi :
Le Maroc et l’Algérie se disputent autour de la présidence du CFCM
Appel du 18 juin 2013 pour un islam de France
La mosquée de Saint-Etienne, antithèse de l'islam de France ?




Loading












Recevez le meilleur de l'actu