Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La conductrice voilée relaxée

Rédigé par La Rédaction | Lundi 13 Décembre 2010



Sandrine Moulères, la conductrice verbalisée en avril dernier alors qu’elle conduisait portant le voile intégral (niqab), est relaxée. Le tribunal de police de Nantes a annulé ce lundi, le procès verbal de 22 euros dressé au motif de « circulation dans des conditions non aisées ». Le policier avait alors estimé que le tissu gênait son champ de vision latéral. Le parquet attend désormais une copie du jugement pour décider d’un éventuel pourvoi en cassation.

À propos du jugement, l’avocat de Sandrine Moulères, Me Jean-Michel Pollono a déclaré sur France Info : « Nous sommes dans un pays de liberté, tout ce qui n’est pas interdit est autorisé. » Pour lui, cette affaire aura eu le mérite de « poser une question sociétale qui a [son] sens n’est pas résolu ».

Absente lors de l’audience, Sandrine Moulères s’était défendue devant le tribunal le 28 juin dernier. « Je suis aussi une maman, j’amène mes enfants à l’école et au sport. » Une activité qui pousserait la jeune femme de 32 ans à ne pas « prendre des risques inutiles pour eux, pour moi et pour autrui en réduisant mon champ de vision ».

L’affaire avait fait grand bruit au printemps dernier. Elle tombait alors en plein débat sur l’interdiction du voile intégral dans les espaces publics (loi votée par le Sénat en septembre dernier) et projetait également Liès Hebbadj, sur la scène médiatique.

Ce commerçant de 35 ans est le compagnon de Sandrine Moulères. Il est depuis mis en examen pour « escroqueries » et « fraudes aux allocations familiales ». Soupçonné de polygamie, il aurait fait des déclarations mensongères pour permettre à ses compagnes d’obtenir l’allocation de parent isolé. Une affaire qui sera jugée en 2012.


Lire aussi :
Son niqab au volant lui coûte une amende
La conductrice au niqab se défend au tribunal
Le Sénat vote l'interdiction du voile intégral
Le Conseil de l'Europe contre l'interdiction totale du voile intégral et contre le vote suisse sur les minarets





Loading












Recevez le meilleur de l'actu