Connectez-vous S'inscrire






Société

La Semaine anticoloniale et antiraciste fête ses 10 ans

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 12 Février 2015



La Semaine anticoloniale et antiraciste fête ses 10 ans. Une décennie que l’association Sortir du colonialisme va célébrer cette année du 14 au 26 février. L’édition 2015 de l’événement auquel est associé Saphirnews a été précédée d’un « Colonial Tour », organisé le 4 février conjointement avec le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN).

Après avoir évoqué l’histoire coloniale des institutions et de grandes entreprises françaises en 2014, ce sont les lieux emblématiques de crimes coloniaux perpétrés à Paris depuis 60 ans qui ont été présentés aux journalistes. « L’occasion de poser concrètement la question de l’impunité qui caractérise les assassinats politiques commis en France », fait savoir Sortir du colonialisme.

Des crimes politiques non élucidés

« Aucun à ce jour aucun n’a été officiellement élucidé. Aucun coupable n’a eu à en rendre compte devant la justice », a présenté Henri Pouillot, président de Sortir du Colonialisme. « Nous soutenons que les commanditaires étatiques des assassinats politiques sont aisément identifiables et que l’impunité qui s’attache à ces crimes est non seulement moralement insupportable et inadmissible mais en outre qu’elle favorise la répétition de tels assassinats. »

Dans une lettre adressée à la Garde des Seaux, Christiane Taubira, une demande de reconnaissance des crimes politiques et de leur imprescriptibilité a été formulée. « Tant qu’un assassinat politique est commis sur le sol français, les commanditaires et leurs exécutants ne doivent jamais cesser d’être recherchés et poursuivis », écrit Sortir du Colonialisme.

La Semaine anticoloniale et antiraciste fête ses 10 ans

Trois semaines riches en débats variés

La Bellevilloise, dans le 20e arrondissement de Paris, accueille de nouveau le Salon anticolonial le weekend du 14 et 15 février en présence d’une cinquantaine d’associations. Le programme annoncé est riche de conférences, tables-rondes et projections de films (programme plus bas) dont un en hommage au militant anticolonialiste René Vautier, décédé en janvier. Figurent parmi les invités Malaak Shabazz, la fille de Malcolm X, et Bachir Ben Barka, fils de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka disparu depuis son enlèvement à Paris en 1965 par des policiers français, qui inaugureront le Salon.

L'événement précédera trois semaines de manifestations diverses, principalement à Paris et sa région, qui se clôtureront le 2 mars. Une marche sur le thème « Non à la guerre des civilisations, Contre toutes les formes de colonialisme, de racisme, de fascisme » est programmée au départ du quartier parisien de Barbès le 28 février.

Site officiel de Sortir du colonialisme
Programme du Salon anticoloniale samedi 14 et dimanche 15 février ici
Le Prix du Colonialiste 2015 sera remis dimanche. Pour voter.
Programme de la Semaine anticoloniale à Paris ici et en région parisienne





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu