Connectez-vous

Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com




Religions

La Grande Mosquée de Paris garde le 18e degré de latitude pour les horaires de prière

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Mercredi 1 Août 2012

           

La Grande Mosquée de Paris serait-elle passée du 18e degré de latitude au 15e degré pour déterminer les horaires de prière durant le mois du Ramadan ? Faux. Cette information qui circule sur Internet vient d’être démentie par la Grande Mosquée de Paris.



La Grande Mosquée de Paris garde le 18e degré de latitude pour les horaires de prière
L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et la Grande Mosquée de Paris (GMP) sont les deux institutions musulmanes qui établissent des calendriers d’horaires de prière en France.
Pour déterminer ses horaires, l’UOIF se fonde sur le 12e degré de latitude quand la GMP choisit de prendre en compte le 18e degré de latitude. Des choix différents qui font qu’il y a un écart de près de 30 minutes entre les calendriers de l’UOIF et ceux de la GMP pour les prières de l’icha (prière de la nuit) et du sobh (prière de l’aube).

Chez beaucoup de fidèles musulmans, ces différences prêtent à confusion. Alors, quand ils apprennent que la GMP a changé de degré, inutile de dire que l’incompréhension devient plus grande. En effet, une rumeur circulant sur le Web annonçait que la Grande Mosquée de Paris était passée du 18e degré de latitude au 15e degré pour déterminer les horaires de prière du mois du Ramadan.
Mais, contactée par Saphirnews, la Grande Mosquée de Paris dément tout changement d’angle.

18e degré pour la Grande Mosquée de Paris

« Nous avons gardé le même mode de calcul. Pour les horaires de prière, nous avons gardé le même angle », assure la Grande Mosquée de Paris. L’instance utilise donc toujours l’angle du 18e degré, correspondant au crépuscule astronomique, contrairement à l’UOIF, qui tient compte du crépuscule nautique et donc du 12e degré de latitude.

Pourtant, cette rumeur paraissait plausible car, selon Ahmed Jaballah, le président de l’UOIF, il est impossible de conserver le 18e degré toute l’année. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui a poussé l’UOIF a choisir le 12e degré de latitude pour établir son calendrier d’horaires de prière car, dans ce cas, le même degré est valable toute l’année.

Harmoniser les horaires de prière

Si la GMP affirme ne pas avoir touché à son mode de calcul, elle explique ne pas écarter l’idée d’un nouvel angle. En effet, avec l’UOIF, elle travaille à harmoniser les horaires de prière.
« Nous nous sommes réunis lors d’une commission de travail avec l’UOIF le 2 juillet. Cela fait l’objet de discussions. Nous travaillons à harmoniser les horaires de prière », nous dit-on à la GMP.
D’ici au mois de Ramadan prochain, « on aura trouvé la voie », assure-t-on également.

Une perspective qui témoigne du rapprochement entre la GMP et l’UOIF, qui ont déjà choisi cette année de s’accorder sur les calculs astronomiques dans la détermination des dates du début du Ramadan et des fêtes musulmanes.
Cependant, en ce qui concerne les horaires de prière, la GMP ne compte pas adopter le 12e degré de latitude choisi par l’UOIF. Il faudra se mettre d’accord, « quitte à trouver un angle médian » nous indique-t-on.

En attendant, l’année prochaine et de possibles horaires unifiés, le fidèle peut se fier aux horaires de la GMP comme à ceux de l’UOIF.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.
Loading







L'actu vue par Yace