Connectez-vous S'inscrire






Religions

La Grande Mosquée de Marseille voit sa première pierre posée

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 20 Mai 2010

Après le permis de construire, que les responsables de la Grande Mosquée de Marseille ont eu tant de mal à obtenir en novembre dernier, voici enfin venue la pose de la première pierre. Celle-ci est prévue pour jeudi 20 mai, à 11 heures, sur le site des anciens abattoirs de Saint-Louis, dans le 15e arrondissement, en présence de tout le gratin politique et religieux de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.



Grande Mosquée de Marseille. Budget prévu : jusqu'à 300 000 €. Date de livraison prévue : horizon 2012.
Grande Mosquée de Marseille. Budget prévu : jusqu'à 300 000 €. Date de livraison prévue : horizon 2012.
La plus grande mosquée de France se trouvera à Marseille. La salle de prière, qui s’étendra sur 2 500 m², pourra accueillir jusqu’à 7 000 fidèles. Le bâtiment, qui sera doté d’un minaret de 25 mètres de haut, comprendra une bibliothèque, une librairie, un restaurant-salon de thé et une école coranique. Le tout pour la bagatelle de 22 millions d’euros.

Laïcité oblige, ni l’Etat ni la municipalité, dirigée par Jean-Claude Gaudin (UMP), ne délivrera de subventions pour la construction de l’édifice. Celui-ci sera entièrement financé par les dons privés provenant essentiellement de la communauté musulmane de Marseille et de ses environs.

Une mosquée ouverte en 2012

La cité phocéenne compte près de 250 000 musulmans selon diverses statistiques. Cependant, les dons des particuliers ne seront guère suffisants. Pour ce faire, l’association porteuse du projet compte bien sur les aides provenant d’États tiers.

La communauté comorienne marseillaise, qui compte de 60 à 70 000 personnes, a d’ores et déjà remis un chèque de 60 000 € en octobre 2009 à cet effet. Entre 200 et 300 000 € au total auraient été collectés jusque-là, indique à Saphirnews Nourredine Cheikh, président de « La Mosquée de Marseille ».

Des annonces de soutien au financement de la part de plusieurs États à majorité musulmane sont attendues pour la cérémonie de jeudi : Tunisie, Maroc, Algérie, Turquie, Égypte, Sénégal... Toutefois, chaque pays ne pourra verser qu'un maximum de 20 % du coût total du projet afin de garantir l'indépendance du lieu de culte.

La pose de la première pose sera célébrée en grande pompe, selon M. Cheikh. Outre la présence certaine du maire UMP, du président du conseil général des Bouches-du-Rhône et du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, d’élus locaux et des représentants français du culte musulman (dont Mohammed Moussaoui, président du CFCM), des représentants d’une dizaine d’États à majorité musulmane sont attendus, dont l’ambassadeur d’Algérie, nous précise M. Cheikh.

Il faudra quand même attendre janvier 2011 pour voir le chantier débuter. L’ouverture au public est prévue pour 2012.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu