Connectez-vous S'inscrire






Religions

Marseille : Jean-Claude Gaudin remet le permis de construire à la Grande Mosquée

Rédigé par Sonia Carrère | Mardi 10 Novembre 2009

Après Paris, Lyon et Évry, Marseille aura-t-elle enfin sa Grande Mosquée ? Le sénateur-maire UMP de Marseille Jean-Claude Gaudin vient de délivrer le permis de construire ce vendredi 6 novembre, à l’hôtel de ville. Le président du CFCM Mohammed Moussaoui s’était déplacé pour l’occasion, et il n’était pas le seul puisque des élus et sympathisants du Front national s’élevant contre le projet de Grande Mosquée ont aussi tenu à être présents pour afficher leur colère.



Jean-Claude Gaudin : « C'est une reconnaissance envers les musulmans marseillais, que ce soit les anciens qui ont participé à la libération de Marseille ou leurs enfants qui contribuent au développement économique et culturel de la ville. »
Jean-Claude Gaudin : « C'est une reconnaissance envers les musulmans marseillais, que ce soit les anciens qui ont participé à la libération de Marseille ou leurs enfants qui contribuent au développement économique et culturel de la ville. »
Les Marseillais de confession musulmane – du moins nombre d’entre eux – l’attendent depuis juin 2001. Le permis de construire de la Grande Mosquée s’est fait désiré. Huit ans après l’ouverture du dossier de l’édifice musulman, en ce matin du vendredi 6 novembre, Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille, remet le permis de construire à Nourredine Cheikh, président de l’association La Mosquée de Marseille.

« C’est une occasion historique. […] Je veux remercier ceux qui ont délivré Notre-Dame [la basilique Notre-Dame-de-la-Garde est considérée par les Marseillais, quelle que soit sa conviction religieuse, comme la gardienne et la protectrice de la cité, ndlr], et qui sont morts pour y mettre le drapeau français. […] Les musulmans ont le droit d’avoir un lieu de culte comme les autres », déclare M. Gaudin.

Mais ce n’est pas l’avis de tout le monde…

L’extrême droite en extrême désaccord

Alors qu’à l’intérieur de l’hôtel de ville musulmans et non-musulmans célèbrent le commencement imminent des travaux de la Grande Mosquée, à l’extérieur l’extrême droite n’est pas décidée à restée muette. Sur place, depuis bien avant le début de la cérémonie, une vingtaine de manifestants brandissent des pancartes « Non à la mosquée » mais aussi un cadeau pour Jean-Claude Gaudin : un « Diplôme du grand architecte de l’islamisation ».

Manifestation de l'extrême droite, qui a déposé des recours et demandé l'annulation du bail emphytéotique accordé pour le terrain.
Manifestation de l'extrême droite, qui a déposé des recours et demandé l'annulation du bail emphytéotique accordé pour le terrain.
« La mosquée ne s’inscrit pas dans le cadre français. Elle sera trop gigantesque. Les musulmans peuvent pratiquer leur culte, mais dans la discrétion. Ici, c’est la ville de la Bonne Mère [surnom donné à la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, ndlr], pas de Mahomet », explique à Saphirnews Stéphane Ravier, conseiller Front national (FN) des 13e et 14e arrondissements de Marseille.

Et le plus grand reproche du FN fait à la mairie de Marseille, c’est qu’il n’y ait « pas eu de référendum. M. Gaudin avait dit en 2001 qu’il n’était favorable à la construction d’une mosquée qu’à Marrakech ! Il a méprisé les lois et les Marseillais ! », tempète M. Ravier.

Pour se faire entendre, les sympathisants FN n’hésitent pas à siffler, à grand renfort de tapages sonores – inversement proportionnels au nombre de manifestants… – pour déranger le discours de Monsieur le Maire, lequel annonce que, « peu importe les difficultés, rien ne me fera changer d’avis ».

Des musulmans reconnaissants

De leur côté, les Marseillais musulmans ne tarissent pas d’éloges envers celui qui leur a délivré ce permis tant attendu. « C’est un grand soulagement pour moi, vous avez entrepris une démarche claire. […] À nous d’ériger un bâtiment », annonce Nourredine Cheikh.

Quant à Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui parle d’« intégration de l’islam dans la cité », son hommage va aussi à M. Gaudin, « sans qui ce projet n’aurait pas vu le jour. Notre gratitude est immense ».

La première pierre devrait officiellement être posée en avril 2010. L’achèvement des travaux est prévu pour 2011… si tant est que la construction de la Grande Mosquée n’enregistre pas le même retard que celui de la délivrance du permis de construire…



Marseille : Jean-Claude Gaudin remet le permis de construire à la Grande Mosquée


MÉMO

• Selon les estimations, Marseille compte environ 250 000 musulmans, soit un quart de la population, et dispose d’une soixantaine de lieux de culte musulman.

• La Grande Mosquée sera située sur le site d’anciens abattoirs, à Saint-Louis, dans le 15e arrondissement de Marseille (nord).

• Surface totale : 8 000 m2. La salle de prière pourra accueillir 7 000 fidèles. Il est également prévu une bibliothèque, une librairie, un restaurant-salon de thé, une école coranique. Le minaret sera doté d’un signal lumineux pour l’appel à la prière, lequel ne sera audible que dans le patio et la salle de prière.

• Budget de la Grande Mosquée : 22 millions d’euros (une dizaine de millions pour le lieu de culte, une autre dizaine pour les autres ouvrages : bibliothèque, école coranique…).

• Les pays étrangers (Arabie Saoudite, Algérie, Maroc, Tunisie, Sénégal, Mauritanie, Comores, Turquie) sont sollicités, à hauteur de 20 à 25 % du budget total au maximum pour chacun. L’Algérie a déjà versé 170 000 euros. Malgré le deuil qui a marqué nombre de Comoriens suite à l’accident d’avion de la Yemenia, l’imam Mohamed Danoune, chef spirituel de la communauté comorienne marseillaise, a également remis un chèque de 60 000 euros en octobre dernier. Les Marseillais d’origine comorienne représentent 5 % de la population de la ville.


Site de la Grande Mosquée de Marseille







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu